Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

Le ballon, chanson de 1908.

jeudi 22 décembre 2016, par Luc Delemotte (dessin)


Enregistrer au format PDF :Version Pdf


Version imprimable de cet article Version imprimable **



Dessin de Luc Delamotte...

Cette chanson date de 1908. Dans ce temps, le jour de la fête Chanzy, on gonflait, sur la place de l’Hôtel de ville, un gros ballon. Celui-ci, une fois gonflé à point, s’envolait pour la grande joie des spectateurs.
Cette chanson en patois a été écrite par un bon plaisant pour se moquer un peu du ballon de Ste-Menou...


Le Ballon (sur l’air de « Viens Poupoule »)

1er Couplet
Hier au soir, j’dit à Fan-Fan
Y faut v’nit avô mi
Et te oiré mou chier amant
Que j’sran beun accueillit
Les gens d’la ville nous invitons
A monter d’a l’ballon
Y’nous averrons d’a l’paradis
Etanche sûr d’a r’venir
Ma foi oui, allons-y
Tant pis pousss qui arrivri.

Refrain
Oui ma poule, oui ma poule oui
Oui, j’verra avô ti
D’a l’fond dou paradis-is
Oui ma poule, oui ma poule, oui
Si j’montons d’a l’ballon
A’mettrai tes pantalons.

2ème couplet
En arrivant, j’voyons l’ballon
Prêt à s’anavolet
Au balloniet j’on demandé
La permission d’mont ; il
N’était donc faou qui m’répondit
Allène don z’a d’ici
Y’name assez d’gaz mes bais petits
Pour vous prenre avô mi
Tant pis don, non de nom
J’n n’vérames da sou ballon.

Refrain
Ah ! Gustine, ah ! Gustine ! ah !
Avo lu y nimes prin
Assez d’gaz da l’bassin, in
Ah ! Gustine ! Ah gustine ! ah !
Combié d’gaz y faut don
Pour gonfler son ballon !

3ème couplet
Puisque l’ballon ne veumes de nous
Gustine écoutez-biez
J’allons montrer d’a les ch’vaux de bou
Et j’sram tout aussi bié
Oui mai Fan-Fan j’ne vérames dou
Du ciel d’a ine ballon
Mais ça n’fait rié, monte avô mi
Su l’bai ch’vaux que voici
Mi j’aim’mieux un bai brun
Avec des bais grands yeux bleus.

Refrain
Oui ma poule, oui ma poule, oui
V’la un âne qui va braire
Avô lu t’frai la paire-aire
Oui ma poule, oui ma poule, oui
Au lieu du gros ballon
Mi j’montra su l’cochon.

4ème couplet
En m’arnalant avô Fan-Fan
Y’on passé par le boue
Mais voilà q’bié four tendrement
Y m’apougne par le cou
En me disant ma chier afant
Faut dire à voute maman
Que j’vous aime bié
Mon bai p’tit chié
Et que j’sra vout mari
Mi étout, j’vaime beaucoup
Ma foi donc rembrassons-nous.

Refrain
Ah ! Gustine,ah ! Gustine, ah !
Ben sûr pour toute ma vie
J’s’ra vout petiot mari ! lu
Ah Gustine, ah ! Gustine, ah !
Je s’ra vout p’tiot mari
Et toujours tou chéri !


Répondre à cet article


-Nombre de fois où cet article a été vu -
- -