Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

La page du sourire

Le père La Vertu.

dimanche 17 février 2008, par François Mouton


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


« … Où la vertu va-t-elle se nicher ? »
Molière.

Dans ce petit village proche de Menou, dans les années cinquante, Robert, paisible retraité, était très estimé, bien que son attitude fût parfois un peu agaçante. En effet, il se montrait volontiers paternaliste et moralisateur, à tel point que certains l’avaient surnommé Le Père La Vertu, par dérision pour son côté donneur de leçons.
Amateur de pêche, il allait parfois taquiner la truite dans le cours d’eau voisin, où les « farios » étaient nombreuses, mais souvent petites. Or la taille réglementaire était de 23 centimètres, et les pêcheurs étaient obligés de remettre à l’eau 4 poissons sur 5, voire même la totalité de leurs prises.
Ce jour-là, alors qu’il s’adonnait à son loisir favori, il était loin de se douter que, sur la colline voisine, assis au pied d’un arbre et une paire de jumelles en mains, un garde de la Fédération de Pêche suivait attentivement ses moindres gestes. Arrivé au bout de son parcours, Robert fit demi-tour et revint vers son point de départ où il retrouva son vélo…et le garde !

« - Alors, la pêche a été bonne ? lui demanda ce dernier.
- Non, je n’ai rien pris, je suis bredouille.
- Je peux voir votre carte de pêche et vérifier votre musette ?
- Bien sûr, c’est tout à fait normal. »
La carte était en règle et la musette parfaitement vide. C’est alors que le garde, tirant de sa musette un mètre pliant, dit :
« - Maintenant, je vais pouvoir mesurer les deux truites que vous avez dans votre botte gauche et celle qui est dans votre botte droite. »
Consterné, Robert dut se déchausser et, pieds nus, humilié comme un pauvre gueux, il se vit dresser un cinglant procès-verbal, car, bien évidemment, aucune de ses trois truites n’atteignait la taille réglementaire.
Bien qu’il ne se fût pas vanté de sa mésaventure, la chose finit par s’ébruiter rapidement et fit des gorges chaudes au village.

A partir de ce jour-là, le Père La Vertu cessa de donner des leçons de morale.
Que celui qui n’a jamais « pêché » lui jette la première pierre.

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould