Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

Un peu de tout

jeudi 14 février 2008, par François Duboisy


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


Moulin de Valmy : Le 31 décembre 2007 on a pu faire le compte. Notre monument national a tourné un jour en tout et pour tout. Ce n’est pas satisfaisant. La réussite de la fête du moulin aurait dû inciter les responsables à renouveler l’opération. Il semble qu’il existe des freins qui ne se situent pas dans la machinerie du moulin !

Un Kellermann à Valmy :Lors de la fête du moulin de Valmy nous avions rencontré un Suédois, accompagné de son épouse, qui nous déclara être venu là en pèlerinage. En effet, il était un descendant de la famille Kellermann. Nous avons voulu en savoir plus et sollicité par nos soins, Hans Monné nous envoya un courriel en anglais que notre ami Luc Delemotte traduisit. Avouons que les explications ne sont pas d’une grande clarté. Il ressort de ses explications que la famille Kellermann est originaire de Saxe. Une branche s’installa à Strasbourg, dont est issu le Maréchal. Un oncle de « notre » maréchal se rendit en Pologne en mission diplomatique en 1768, puis s’y installa en 1772. Ses deux fils, Josef (1753-1823) et Maximilien épousèrent des femmes polonaises et devinrent des personnages importants. Hans et son épouse visitèrent à Kanzuga (Pologne) le palais familial et le mausolée. Il ressort de tout cela que l’arrière grand-mère du père de notre suédois, Franceska Kellermann (1734-1804) était la cousine germaine de François Christophe. Mais on est sûr de rien. Qui nous en dira plus ?

Vient de paraître : Notre collaborateur John Jussy est un dangereux récidiviste. Après avoir publié « Sainte Ménehould, mémoire en images », recueil thématique de cartes postales et de photos, il nous offre aujourd’hui « Sainte Ménehould de A à Z ». Voilà une histoire exhaustive de notre cité, présentée d’une façon agréable. Une documentation sérieuse, une mise en page agréable, des illustrations bien choisies, que demander de mieux ? Bien sûr, les grincheux dont je suis, relèveront quelques erreurs. Mais ce document de référence, d’utilisation aisée connaîtra le succès qu’il mérite. Editeur : Alan Sutton. Prix : 19,90€. En vente en librairie.

Chansons d’hier : Nous aimerions recueillir des chansons d’hier (paroles et musique) qui ont un caractère local. Ainsi nous recherchons les paroles de l’hymne de la Champagne qui s’apprenait dans nos écoles entre les deux guerres (refrain : « Et fiers d’être de chez nous, nos fils laissons brailler les fous, il chante dans nos verres le vin qu’on boit chez nous » ) On peut envisager d’enregistrer ces chansons afin qu’elles ne sombrent pas dans l’oubli.

La bibliothèque : Cela n’avance pas vite disent certains. C’est vrai mais cela avance !


Pour la façade c’est pratiquement terminé. Regrettons qu’un panneau aux dimensions « ambitieuses » la masque en partie. Quant à l’arrière, les surfaces vitrées sont posées. Elles sont du meilleur effet et forment un majestueux miroir où se reflètent les maisons voisines.


Bientôt un site internet « Sainte Ménehould et ses voisins d’Argonne » : Faisant suite à notre désir d’avoir un « site internet », un ami de Jean Maigret, secrétaire de la revue, qui a déjà créé celui de la bouquinerie de l’Argonne (http://www.bouquinargonne.com /) s’est attelé à la tâche. On y trouvera bien sûr toutes les indications utiles sur l’association, mais aussi, nous l’espérons, tous les bulletins et par conséquent tous les articles sortis depuis les origines (juin 1998), à l’exception des deux derniers numéros. Il ne faudrait pas penser qu’on en restera là ! Il sera bientôt possible, dans le cadre d’un forum de donner son avis sur les articles et également d’en proposer directement de nouveaux, qui seront soumis au comité de rédaction. Bien sûr, tout cela est encore en gestation. Mais n’hésitez pas, allez sur http://www.menouetsesvoisinsdargonne.fr/ pour découvrir l’excellent travail réalisé par Jean-Yves Loppin. Eh oui ! il existe encore des bénévoles sympathiques !

Photo mystère : Le jeune pêcheur que nous pouvions découvrir dans le numéro précédent était Robert Obélianne.
Et aujourd’hui, qui saura donner les noms des personnages qui sont sur cette bien mauvaise photo ?

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould