Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

La page du cartophile :

Une, deux, trois… voies ferrées.

mardi 19 décembre 2017, par John Jussy


Enregistrer au format PDF :Version Pdf


Version imprimable de cet article Version imprimable **



Voilà une carte qui peut surprendre. A l’époque où plus un seul train, plus un autorail n’arrive en gare de Menou, on peut se demander, tout en reconnaissant à l’arrière-plan la butte du château, l’église et le calvaire avec sa grande croix, ce qu’étaient toutes ces voies ferrées, presque parallèles.

Explication en regardant un plan ancien  :

- La ligne à l’arrière-plan :
C’était la ligne nord-sud, Amagne-Lucquy-Revigny, qui va devenir à notre époque l’allée des couleurs.
- La ligne du milieu :
C’était la ligne Châlons-Verdun qui rejoignait la ligne précédente après le pont sur l’Aisne (le plan des années 60 aurait une petite erreur).
- La ligne du premier plan :
C’était la ligne de jonction qui avait un aiguillage avant le pont de Vitry et permettait d’aller au sud sans passer par la gare.
Toutes ces lignes de chemin de fer étaient à 2 voies ; la ligne nord-sud ayant perdu sa 2ème voie à la seconde guerre mondiale.
La photo a été prise du chemin de la sucrerie qui mène aujourd’hui à l’ancienne zone industrielle.



Répondre à cet article


-Nombre de fois où cet article a été vu -
- -