Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

Courrier des lecteurs

vendredi 15 juin 2018


Enregistrer au format PDF :Version Pdf


Version imprimable de cet article Version imprimable **



Ils nous ont quittés : En ce début de printemps, Jacques Hussenet s’en est allé. En publiant en 1982 « Argonne 1630-1980 », il s’était affirmé avec éclat comme la référence incontournable pour toute personne qui s’intéressait à l’histoire de l’Argonne. Regroupant enquêtes, mémoires et autres documents d’archives souvent inédits, il a donné une consistance tant géographique qu’historique à l’Argonne. Il en a défini les limites qui n’ont jamais été contestées et sont devenues celle du projet de parc naturel. Homme modeste mais érudit exigeant il a su éclairer bien des aspects de notre histoire locale sans être jamais contesté ! Aussi, lorsque l’un d’entre nous voit ses dires contredits, il peut utiliser un argument d’autorité : « C’est vrai, c’est dans Hussenet ! »

Les astuciers : Sandrine Appert de Somme-Tourbe cherche l’origine du surnom des habitants de son village : les astuciers. Le bulletin du comité de folklore champenois, dans ses numéros 154 et 155 datant de 1990, a répertorié les noms et blasons des communes de la Marne. Voici ce qui est dit pour Somme-Tourbe :

Reste à savoir le rapport entre cette côte et le surnom des habitants.



Lavoir tête de lion : Richard Boulanger, de la Neuville-au-Pont, a ressorti de ses archives une photo prise dans un lavoir et montrant une étrange sculpture : un homme à tête de lion. Bien sûr ce lavoir est privé ; mais Richard Boulanger se demande pourquoi cette tête est là et si on ne pourrait pas aider à sa conservation. Un lecteur pourra peut-être nous dire le pourquoi de cette tête…
Quelques rectifications : Dans l’article « Ah Menou pays cher à mon cœur », quelques erreurs se sont glissées : Vroil est dans la Marne et non dans la Meuse ; et Bernard Poret nous signale que pour les noms, il s’agit de Mme Garin et non Guérin, du coiffeur Roger Desbois et non Dubois, de la police municipale. Les anciens Ménéhildiens auront rectifié, que les autres nous pardonnent.

En deuxième page de couverture (verso) : suite à l’éditorial

A l’issue de l’assemblée générale du Petit journal qui s’est déroulée le 10 avril, les bénévoles et
quelques lecteurs ont partagé le gâteau anniversaire pour les 20 ans de parution. Le Petit
journal est tiré à 320 exemplaires, le nombre de lecteurs est constant et chaque année nous
comptons de nouveaux abonnés dont la moitié n’habitent plus en Argonne. De nombreuses
personnes n’hésitent pas à prendre la plume pour offrir des articles variés. Grâce aux
fidèles lecteurs, à notre sponsor « Super U », à l’aide du « Journal du Pays d’Argonne »
et de « L’Union », les finances sont saines et l’avenir serein.



Répondre à cet article


-Nombre de fois où cet article a été vu -
- -