Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

La page du bouquiniste

Année 451 de Alain Di Rocco

jeudi 20 septembre 2018, par Jean Maigret


Enregistrer au format PDF :Version Pdf


Version imprimable de cet article Version imprimable **



Le nouveau livre d’Alain Di Rocco, auteur dont nous avons déjà parlé dans nos colonnes, s’intitule « Année 451, la victoire de l’Occident, chronique historique ».

"L’histoire racontée dans ce livre retrace les évènements de la bataille des champs Catalauniques de l’an 451, opposant Attila à la tête de ses terrifiants hordes hunniques aux populations du pays gallo-romain.
Ce conflit se déroula en Gaule, partie intégrante de l’Empire romain alors agonisant. Pour la première fois de son histoire, elle vit combattre côte à côte sur ses terres de nouveaux peuples –Francs, Burgondes, Wisigoths, Sarmates – auprès de ses chers fils gaulois.
Cette bataille sauva la Gaule, unissant des peuples de cultures différentes mais avant tout avec la volonté de défendre leur territoire ; la future France".
Un passage de ce livre évoque le passage des Huns en Argonne, leur armée s’étant regroupée à Verdun avant de prendre la direction de Reims. Editions Beaurepaire, 18€.


Le prisonnier de Varennes de Jacques Hussenet

L’auteur nous dit : « Pourquoi un livre supplémentaire sur Varennes ? parce qu’il s’agit d’un évènement plus célèbre qu’effectivement connu, plus interprété qu’étudié, bref parce que le sujet recèle encore de l’inédit. Sait-on, par exemple, que la tentative de Louis XVI a échoué de très peu et que quatre habitants de Varennes -et non un seul- avaient croisé le roi dans un passé récent ? Sait-on aussi que l’échec de Varennes ne préfigurait pas obligatoirement le chute de la monarchie et que la Constitution de septembre 1791 était viable ? »
Et il ajoute encore : « La vision renouvelée que je propose s’écarte des thèses partisanes qui prolifèrent dans les histoires savantes ou populaires de la période révolutionnaire. Les plus répandues proposent un brave homme de roi à d’affreux Jacobins ou un monarque fourbe à des patriotes clairvoyants. Elles donnent l’impression d’avoir été écrites pour un public infantile. Les réalités de juin 1791 sont moins tranchées et peuvent se résumer ainsi : Louis XVI et Marie-Antoinette avaient de bonnes raisons de vouloir gagner Montmédy ; les autorités patriotes avaient de bonnes raisons de vouloir les en empêcher. Refuser la complexité de l’Histoire revient à l’appauvrir et à caricaturer le passé. Editions »Terres d’Argonne" à Varennes, 34€.

Présentation et vente samedi 13 octobre de 10 à 18 h, salle polyvalente de Varennes-en-Argonne.


Jean Maigret

Répondre à cet article


-Nombre de fois où cet article a été vu -
- -