Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

La page du poète

« Spleen… Menould… Si l’Argonne m’était contée… »

de Paul Schandeler

mercredi 16 janvier 2019


Enregistrer au format PDF :Version Pdf


Version imprimable de cet article Version imprimable **



Paul Schandeler avait écrit un poème à la gloire de l’Argonne ; nous avons retrouvé ce texte ; en voici la première partie qui parle de l’Histoire :

Menould, c’est l’Argonne Entière,
Cette foultitude d’Amis, réunis ce jour, Assemblée Altière !...
C’est Vous, c’est Lui, c’est Toi
C’est un peu moi…
Une Molécule d’Hier,
Une poussière…
- L’Argonne, c’était les Cuirassiers
Non point de « Reichoffen »,
Ceux du Quartier Valmy
Vous tous réunis :
Garde d’Honneur d’Amis !...
- L’Argonne, ce sont les « Poilus », les tranchées
14/18, « La Harasée »
Nos parents, presque tous harassés…
25 printemps plus tard
"C’est une fleur au chapeau
A la bouche une chanson
Un cœur joyeux et sincère…"
C’est 44, c’est Menould, au mois d’Août,
C’est Clermont-en-Argonne,
Que l’occupant Assomme
Quand les matines sonnent !
C’est le Nazisme qui gouverne à la hache
Malgré la résistance de notre maire Buache !
Menould, c’est l’Argonne, c’est « Valmy »
C’est le moulin, j’ouis dire,
Fut rénové en l’an de grâce 39
Sous l’égide de l’ingénieur de l’équipement à l’époque
Robert Schandeler disparu, Oh ! c’était hier…
… C’est mon Dieu ! presque son anniversaire !...


Paul Schandeler qui parle « d’amis réunis ce jour » devait être à ce qui était la journée des Anciens Ménéhildiens. Paul évoque ensuite les cuirassiers du Quartier Valmy, pas ceux de Reichoffen, dit-il, qui ont perdu la bataille au début de la guerre de 1870 ; puis le poème évoque 14-18 et la Harazée (avec un z), hameau si près de Vienne-le-Château et du front, Menou libéré le 30 août 44, Clermont-en-Argonne avec le martyre des déportés. Alexis Buache a été maire de 1944 à 1959. Il avait succédé à Gaston Vatier et son successeur sera Robert Lancelot.
Puis Paul évoque le moulin de Valmy, celui qui fut acheté en 1939 et ne fut inauguré qu’en 1947 et qui sera abattu par la tempête du siècle.

Répondre à cet article


-Nombre de fois où cet article a été vu -
- -