Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

La construction des monuments aux morts.

samedi 26 septembre 2020, par Jean-Louis Le Hingrat


Enregistrer au format PDF :Version Pdf


Version imprimable de cet article Version imprimable **



Ce 11 novembre 1918, il est 5h 15 à Rethondes lorsque les belligérants signent l’armistice mettant fin à quatre années de guerre. Le cessez-le-feu doit être effectif à 11h 00. Il vient ensuite le long recensement pour dénombrer le nombre de tués. Ceux-ci sont presque 1 400 000. Des soldats français qui ne sont jamais revenus dans leur village, leur ville. La mention « Mort pour la France », instaurée par la loi du 2 juillet 1915, est ajoutée à titre honorifique posthume à leur état civil.
La loi relative à la commémoration et à la glorification des "Morts pour la France...


Pour connaître la suite …

[Cet article n’est pas encore publié sur le site mais il est consultable dans la revue papier. Si vous voulez savoir comment vous la procurer, cliquez sur « Pour connaître la suite ou ce texte ».>http://www.menouetsesvoisinsdargonne.fr/spip.php?page=abonnement]

Répondre à cet article


-Nombre de fois où cet article a été vu -
- -