Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

COMPTINE ARGONNAISE

dimanche 22 janvier 2006, par Nicole Gérardot


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF



Dans une église étant entrée
Une vieille dame y a pété.
Le Suisse l’ayant entendue
Lui dit : « Comment, vieille péteuse,
Comment n’êtes-vous pas honteuse
D’avoir pété d’vant l’bon Jésus ? »
« Il faut excuser la vieillesse,
Je n’peux plus serrer les fesses.
Excusez-moi bon Jésus,
Un’autre fois je n’péterai plus ».



Vous avez sans doute été surpris, étonnés, voire choqués, à la lecture de ces quelques lignes. Moi, j’ai été ravie, oui, vraiment contente. Savez-vous pourquoi ? Parce que cette comptine, ma grand-mère la racontait. Mais je ne l’avais jamais lue.

C’est dans le livre « Autres contes champenois » de Henri et Jehanne Paulet-Gamet que je l’ai découverte. J’ai eu Madame Paulet au téléphone. Elle m’a dit avoir trouvé cette comptine dans l’œuvre d’Arnold van Gennep « Le manuel de folklore français contemporain ».
Arnold van Gennep naquit en 1873 d’une mère hollandaise et d’un père dont les ancêtres étaient des réfugiés protestants, chassés par l’édit de Nantes. Nanti d’une formation classique, il apprit une dizaine de langues, sans compter les patois qu’il maîtrisait rapidement.
Il ne put achever son œuvre, « Le manuel de folklore français contemporain » dont le dernier tome parut en 1958, après sa mort, survenue la même année. Son manuel restera une œuvre maîtresse, par l’étendue et la précision des informations qu’il apporte.
Son but était de fournir aux chercheurs futurs des notions générales sur le sens interne du folklore, sa place parmi les autres sciences de l’homme.
Ses archives sont conservées au musée national des arts et traditions populaires.

Je suppose que je ne suis pas la seule à avoir eu une grand-mère un peu coquine. Si vous avez déjà entendu cette comptine ou si vous en connaissez d’autres, faites-nous le savoir.

 


Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould