Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

Un peu de tout

mardi 5 octobre 2004, par François Duboisy


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


Le numéro 24

- La photo de couverture était de François STUPP

- Rendons à Marc… ce qui appartient à Marc.
Dans notre précédent numéro, nous avons publié un article intitulé « l’année des feux à Verrières » sous la signature de Denis MARQUET. En fait, la paternité de cette étude menée en 1951 aux archives de la Marne, revient à Marc HUSSENET. Nous le prions, ainsi que nos lecteurs, d’accepter nos excuses pour cette fâcheuse erreur.

- Casino : la fille d’Albert PAILLERY nous précise que son père a acheté l’immeuble le 29.12.1932 à Pierre VIAL.

Un ami nous quitte

Non, il n’était ni bien riche ni très puissant. Pourtant, il était unanimement respecté et estimé. Cet homme simple (une carrière de cheminot) avait su être un citoyen exemplaire, s’engageant dans divers domaines pour servir son prochain. Son dévouement, sa compétence lui firent bien souvent endosser des responsabilités : Président du Sporting-Club Ménéhildien, Conseiller Municipal, adjudant sapeur-pompier, dirigeant de la société de pêche, résistant… arrêtons là l’énumération. Et puis, comme nous, il s’intéressait à l’histoire locale, soutenant et participant à plusieurs reprises à notre revue. Ainsi s’en va Henri JEAN-BAPTISTE.

Note de lecture

- « Le Roi s’enfuit. Varennes et l’origine de la Terreur » par Timothy TACKETT. La découverte. 284 pages – 19,50 €.

Lorsque j’ai eu dans les mains le dernier livre sorti sur la fuite du roi Louis XVI, je n’ai pas pu masquer mon agacement : encore un, quelle fantaisie nous réserve-t-il ? Mais notre Président m’avait demandé de le lire et je m’exécutais. Ce fut avec grand plaisir. Car voilà un livre agréable à lire (le mérite en revient aussi à Alain SPIEN, le traducteur). C’est une méticuleuse et passionnante analyse de cet événement qui va bouleverser le cours de la Révolution. L’auteur suit l’équipée de la famille royale qu’il narre dans le détail à partir de l’ensemble des sources et archives aujourd’hui disponibles. Ensuite, il reconstitue la propagation de la nouvelle de l’arrestation à travers la France, en dépouillant la multitude de motions envoyées à l’Assemblée Nationale de tous les coins de France et met en lumière le brutal revirement de l’opinion publique qui commence à réclamer que Louis XVI soit jugé. Puis, il montre que cette trahison du roi a nourri la radicalisation de la Révolution et ouvert la voie à la Terreur.

Une passionnante analyse du basculement de la Révolution Française qui naît en Argonne.

- Horizon d’Argonne n°81 – 192 pages – 23 €. Disponible à l’Office de Tourisme de Sainte-Ménehould.

C’est, en quelque sorte, un numéro double. La première moitié étant consacrée aux travaux publics en Argonne, la seconde comprenant des articles traitant divers sujets.

Comme à son habitude, notre vénéré confrère nous donne à découvrir bien des aspects passionnants de la réalité argonnaise d’hier et d’aujourd’hui. Citons pêle-mêle et c’est là un choix tout personnel :
L’article de J.P. AMAT « L’Argonne zone frontière et aménagement du territoire 1814-1914 » qui aborde une question peu connue. Ceux de J.P. RAVAUX qui nous font redécouvrir l’église de Givry-en-Argonne restaurée et de Bernard JEAN qui s’intéresse à l’insertion de la ligne TGV en Argonne. Quant à l’étude de G.H. PARENT sur la flore de l’Argonne dans l’œuvre d’André THEURIET, c’est tout à fait époustouflant. Nous qui avons réédité bien modestement « le Refuge », roman de l’auteur, nous ne pouvons dire que notre admiration devant ces 15 pages qui sont l’aboutissement d’un travail dont on mesure bien la juste ambition.

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould