Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

MATHURIN MEHEUT EN ARGONNE

dimanche 16 juillet 2006, par Patrick Desingly


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


Mathurin Méheut est un peintre breton de renommée mondiale, né à Lamballe (Côtes d’Armor) en 1882 et décédé à Paris en 1958.

Très tôt il se passionne pour la mer. Sa participation à l’étude de la flore et la faune de la Manche et de l’océan le fait connaître auprès des scientifiques et des critiques d’art. A trente deux ans, il bénéficie, par le banquier mécène Albert Kahn, d’une bourse de voyage autour du monde, dont il doit, en contrepartie, ramener des dessins inédits sur la vie des populations, en particulier dans les îles pacifiques et au Japon. Mais la déclaration de guerre interrompt brutalement son voyage, en 1914.

Mobilisé, la grande guerre emmène Mathurin Méheut sur de nombreux fronts. Il correspond assidûment avec son épouse. En 1915, il se trouve à Moiremont, croque le paysage.

Plus tard, l’artiste soldat peint la vie misérable de ses camarades dans les tranchées. Nommé lieutenant, il rejoindra le service topographique et cartographique des armées.
Après la guerre, en basse Bretagne, il dessine les travaux des champs, les artisans, les fêtes, les noces, les foires, les marchés, la vie en somme.
Sa notoriété s’établit dans les années 1920. Par un concours de circonstances il est retenu pour décorer, à Pittsburgh (USA) l’immeuble de la célèbre firme Heinz (Ketchup). Il devient incontournable, participe à la décoration de nombreux paquebots (Liberté, Normandie), travaille avec de nombreux écrivains pour l’illustration de leurs ouvrages (Maurice Genevoix, Colette, Pierre Loti).
Curieux de tout, il s’intéresse à l’application des arts décoratifs dans le domaine du textile et de la céramique. Il travaille avec les faïenceries de Quimper, de Sèvres. Il enseigne à l’école Boulle. C’est un pédagogue reconnu.
Mathurin Méheut a le mérite, aujourd’hui, d’être classé parmi les grands artistes de la première moitié du XXème siècle. A Lamballe, un musée lui est consacré.
Mathurin Méheut a été l’objet d’une brillante exposition au château de Braux-Sainte-Cohière, en 1985.

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould