Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

LA VIE DE LA CONFRERIE DU PIED DE COCHON

Premier chapitre le 7 novembre 2004

vendredi 21 janvier 2005, par John Jussy


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


Une confrérie se doit d’organiser un chapitre une fois par an. C’est l’occasion d’inviter d’autres confréries, de rencontrer des confrères et de leur faire découvrir un produit, une ville et une région.

Un chapitre se déroule toujours en deux parties. Le matin accueil, petit déjeuner, mise en habit, réception des officiels, discours et surtout intronisation de confrères. Souvent, un défilé dans la ville est organisé et la matinée se termine par un vin d’honneur. L’après-midi est réservé à ce qui est appelé des « agapes », c’est-à-dire un grand repas où l’on va déguster les produits de la région.

Les confrères venus à un chapitre (leur nombre peut aller à deux cents !) seront alors les ambassadeurs de la région qui les a invités.

Pour son premier chapitre, la confrérie du pied de cochon à la Sainte-Ménehould a accueilli vingt confréries, représentées par cinquante huit membres. L’accueil et les cérémonies rituelles se sont déroulés dans la salle du Kapittel. Le défilé, fort en couleurs, a emmené les confrères à l’église Notre-Dame du Château pour voir l’exposition de chrysanthèmes qui avait joué les prolongations un peu pour ce chapitre.

Pendant le retour, Rue Chanzy, un arrêt chez Jackie SCHENA, le charcutier, permit de découvrir quelques facettes de la fabrication du pied ; mais la recette, rassurons-nous, ne fut point dévoilée… Et les rituelles agapes se déroulèrent dans les salons du Cheval Rouge, réunissant quatre-vingt douze personnes.

Il faudra noter que cinq des neuf Faiseux que compte la confrérie s’étaient unis pour proposer salles, produits de dégustation ou repas soit gratuitement, soit à prix coûtant. Bernard LANFROY (Kapittel) Yves CHAVENTRE (La Poste) François FOURREAU (Le Cheval Rouge) Sylvain WARIN et Jackie SCHENA (Charcutiers) ont donc œuvré au côté des bénévoles pour que ce premier chapitre soit une réussite.
Les confréries présentes :

- Confrérie des Vignerons de Sézanne en Champagne
- Commanderie des Gouste-Cidre d’Ile de France et de Champagne
- Confrérie de la Marmite d’or de Chambray les Tours
- Commanderie des Chevaliers de Saint Grégoire
- Confrérie du Franc Thour – Nostre Dame de Ciney (B)
- Confrérie du Consulat de la Mirabelle de Lorraine – Bayon
- Confrérie de la Gatte d’Or de Hubinne Hamois (B)
- Confrérie du Boudin Noir de Saint Germainmont – Ardennes
- Confrérie de la Strème (gaufre) – Liège (B)
- Confrérie des Gentes Dames – Tarte au macaron de Ciney (B)
- Confrérie Saint Arnoul du Comté de Chiny (B)
- Confrérie Magneux de Barbeley – Bois et Borsue (B)
- Confrérie Muid Montsaugeonnais (vin) – Haute Marne
- Confrérie de la Quiche Prépontoise et de la Mirabelle de Metz
- Confrérie du clos des Collines de Gagny (vin) – région parisienne
- Confrérie des Gousteurs de Pissenlit de Xertigny
- Confrérie du Maitrank (apéritif) – Arlon (B)
- Confrérie du Pied de Cochon – Dommartin-les-Remiremont
- Confrérie de la Cité des Bernardins – Fleurus (B)
- Confrérie des Mangeux de Pommes – Pays d’Argonne

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould