Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

UN PEU DE TOUT

mercredi 12 juillet 2006, par François Duboisy


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


Ils nous ont quitté.
L’équipe de nos premiers abonnés est un peu comme l’équipe de France de football, elle n’est pas de première jeunesse. Aussi elle est parfois frappée par « le grand départ ». Ainsi Michel Louis est décédé le 19 mai 2005. Il avait vécu sa jeunesse à l’Isle Sainte-Marie et après une retraite de marin passée à Toulon, c’est à Dombasle en Argonne qu’il repose. Emile Florion de Châlons en Champagne et Michel Boinard de La Chalade ont aussi quitté cette terre.

Aidez-nous à corriger nos erreurs.
Nous sommes en pleine restructuration comme on dit, et cela peut affecter la tenue de notre fichier abonnés. N’hésitez pas à nous signaler nos oublis ou retards dans l’acheminement de notre revue, nos erreurs dans la relance pour réabonnement.

Confirmation.
Tous les abonnements sont prolongés d’un numéro.

Notre ami Jean Claude Léger publie.
Il y travaillait depuis des années. Il avait consulté bien des archives, pris des notes, recueilli des témoignages, réuni autour de lui une équipe passionnée par l’histoire du village. Ainsi est née l’HISTOIRE DE LA NEUVILLE AU PONT, aux éditions Dominique Guéniot. Voilà un livre de lecture aisée car l’auteur a eu la judicieuse idée de regrouper ces découvertes par thème : origine de la cité – administration – l’église – les guerres – les associations…en tout quinze thèmes que l’on peut découvrir dans le désordre. Bien sûr, tout est consacré à l’histoire du village, mais à travers cette lorgnette, on s’imprègne de la vie de l’Argonne à travers les siècles. On appréciera la mise au grand jour de documents d’archives, la narration de petits conflits qui émaillaient la vie de la bourgade et aussi l’évocation de la singularité de ce coin d’Argonne pétri de traditions et aussi de singularité. En suivant Jean Claude Léger, vous saurez tout sur les « macas » d’hier et d’avant-hier.

Horizon d’Argonne n°83.
Notre vénéré et respecté confrère nous livre un numéro « pêle-mêle », fidèle à sa tradition de sérieux, qui ne peut qu’intéresser nos lecteurs. Comment ressortir du lot un article plus qu’un autre ? Soulignons tout de même : Géologie de l’Argonne de Gilles Deroche. Sujet rebattu direz-vous. Mais il est présenté là avec une grande simplicité et une étonnante clarté. Nettancourt, église réformée. Qui savait que deux églises réformées (Epense et Nettancourt) étaient au 17è siècle fréquentées par les familles protestantes du sud de l’Argonne ? Hugues Marsat nous conte l’histoire parfois douloureuse de la réforme dans ce coin d’Argonne. Les femmes dans les verreries de François Janin. Voilà des pages passionnantes, qui à travers le rôle des femmes dans cette industrie, vous font entrer dans trois siècles de l’histoire de la vallée de la Biesme. Mais d’autres lecteurs auront d’autres préférences tant le contenu de ce numéro est varié.

A propos de « folies » [1].
Un lecteur nous signale que le pavillon « piot » situé rempart des capucins appartenait au préalable à la famille Bazinet, qu’il n’est pas nécessaire de présenter. Ces pavillons étaient fort nombreux aux alentours de Sainte-Ménehould. Certains subsistent, souvent en piteux état, près des côtes de Chaudefontaine et du Champ de tir. Qui peut nous donner des renseignements sur ces édifices ?

VALMY sur la bonne voie.
Les dissensions semblent s’aplanir. On a vu les « responsables » à divers titre de la mise en valeur du site, côte à côte pour signer une convention avec les propriétaires de la bière dite de Valmy. C’est une bonne nouvelle. Par ailleurs, la communauté de communes de Sainte Ménehould semble avoir fait son choix quant au projet à mettre en œuvre pour doter Valmy d’un centre d’interprétation destiné au grand public. Le projet de « l’atelier des Charrons » de Sainte-Etienne qui s’intègre bien au site nous semble de plus heureux. Nous en reparlerons.
Dans le précédent numéro nous évoquions la possibilité de commercialiser une maquette fort soignée du moulin. C’est l’association pour la promotion du moulin que préside Bruno Bourg-Broc qui prend la chose en main.

En progrès.
C’est l’avis général, après la lecture du numéro 31 du mois de mai de notre bulletin, le taux de satisfaction est en hausse. L’imprimeur a fait bien des efforts et le rendu des textes et des photos est fort bon.

Page du sourire.
Notre rédacteur est un peu à court d’idées. Si vous avez une histoire, argonnaise bien sûr, à mous transmettre, oralement ou par écrit, n’hésitez pas. François Mouton se fera un plaisir de la rédiger avec sa verve habituelle.

Dans le prochain numéro.
Rien n’est encore défini, mais on projette de vous parler :
-de la restauration d’un four à pain d’Argonne.
-d’une couturière à domicile d’antan.
-du château de Vaux.
-de la fontaine des bons malades.
-de la polémique sur une cloche de la Neuville au Pont.

Notes

[1habitation de plaisance.

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould