Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

LES FUNERAILLES CHRETIENNES A SAINTE-MENEHOULD

mercredi 16 juillet 2003, par Jean-Louis Pierre dit Méry


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


La paroisse de Sainte-Ménehould, en dehors de la ville, comprend quatorze villages, dont la Grange-aux-Bois la Vignette, parties intégrantes de Sainte-Ménehould, auxquelles s’ajoutent Florent-en-Argonne, Chaudefontaine, La Neuville-au-Pont, Maffrécourt, Courtémont, Dommartin-sous-Hans, Hans, Somme-Bionne, Valmy, Braux-Sainte-Cohière, Dommartin-Dampierre, Argers et Verrières.

Le Père Roger JACQUESSON, curé-archiprêtre de la paroisse de Sainte-Ménehould, en raison de son âge (80 ans) et de son état de santé, a de plus en plus de mal à se déplacer. Malgré son grand courage, il ne peut plus assumer seul l’ensemble des tâches de son ministère dont il est démissionnaire ; une place lui est réservée à la maison de retraite des prêtres de Saint-Memmie, mais son remplacement ne pourra être assuré qu’en juin 2003.

Comme toute l’Eglise Catholique de France, le diocèse de Châlons-en-Champagne manque de prêtres. Depuis Vatican 1, puis Vatican 2, la place des laïcs dans l’Eglise est de plus en plus reconnue comme partie prenante et agissante dans l’Eglise Universelle : évêques, prêtres, diacres et laïcs baptisés constituent l’ensemble de l’Eglise.

Certaines fonctions sacramentelles sont réservées aux évêques et aux prêtres. Aux évêques exclusivement, l’ordination des prêtres et la confirmation. Aux prêtres, le baptême, la pénitence (réconciliation), l’eucharistie, le mariage, le sacrement des malades. Mais il doit y avoir toujours engagement de celui qui reçoit le sacrement. Pour le mariage, par exemple, c’est le consentement mutuel des époux qui est sacrement, le prêtre est témoin et bénit ; il peut être suppléé par un diacre. Pour le baptême, parrain et marraine s’engagent pour l’enfant ; en cas d’urgence, un laïc baptisé peut baptiser.

Les laïcs accomplissent déjà un certain nombre de tâches pastorales : la catéchèse, l’éveil à la foi, la préparation au baptême d’adultes ou de parents pour le baptême de leur enfant, la préparation au mariage, l’action solidaire : secours catholique, fraternité des malades, aumônerie hospitalière, etc…, la participation active aux messes dominicales : accueil, lectures, prière universelle, chorale, distribution de la communion…

L’activité la plus nouvelle exercée par les laïcs, dans de nombreux diocèses de France, vécue à Sainte-Ménehould depuis début mars, est la prise en charge complète des funérailles chrétiennes : la célébration d’obsèques, le plus souvent sans messe, n’est pas l’exercice d’un sacrement, mais l’expression de la solidarité d’une communauté paroissiale pour une famille en deuil et dans la peine. Cela se traduit par une cérémonie de rites, de prières : chants, lecture de textes de l’Ancien et du Nouveau Testament, dont obligatoirement l’Evangile, textes choisis par la famille, en relation souvent avec la personnalité du défunt, l’intensité de sa foi. Ces textes sont commentés, expliqués par celui ou celle qui tient le rôle d’officiant, pour orienter la prière des fidèles vers la miséricorde divine pour le défunt, demander son accession à la vie éternelle et solliciter pour ses proches un soutien fraternel.

Depuis deux ans déjà, chaque cérémonie d’obsèques dans notre paroisse est l’objet d’une préparation. Deux membres de l’équipe « Partager l’Espérance » qui compte 23 membres actuellement, rencontrent la famille, l’aident à choisir les textes de la lecture et de l’Evangile, les chants. Ils sollicitent des renseignements sur le défunt, pour préparer l’accueil à l’église, lui proposent leur participation pour les rites de la lumière et de la croix, lire la première lecture, la prière universelle, au besoin les suppléer. Les membres de l’équipe sont surtout présents tout au long de la cérémonie, pour les aider et, si la famille le désire, les accompagner au cimetière.

Aussi, sans rien changer ni à la préparation, ni au déroulement, les cérémonies d’obsèques chrétiennes vont être conduites à présent, le plus souvent, par une équipe de deux, plutôt trois laïcs, qui, au nom de leur foi et du respect dû à toute personne défunte, apporteront le meilleur d’eux-mêmes à la qualité des cérémonies.

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould