Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

LES ELECTIONS CANTONALES – CANTON DE SAINTE-MENEHOULD

Scrutin des 21 et 28 mars 2004

jeudi 15 avril 2004


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


Premier tour :

Pour ce premier tour, les candidats sont nombreux (7). Il en est toujours ainsi lorsque le candidat sortant ne se représente pas.

L’événement avant ce premier tour est la division de la droite. Michel LECOURTIER, qui ne souhaite pas l’élection du maire, U.M.P. tout comme lui, de Sainte-Ménehould, soutient le premier adjoint démissionnaire LE MEE, dont chacun connaît l’âpre vitalité qui l’oppose à COUROT. Une jeune candidate du M.P.F., Isabelle LOREAUX fait une campagne très active. Le quatrième candidat de droite est un « local », JACQUIER, Maire-Adjoint de la Grange-aux-Bois.

Ce n’est pas ce trio qui va mettre le maire de Sainte-Ménehould en difficulté, mais le candidat socialiste Jean-Claude CHAUFFERT, qui améliore de plus de 7% le score du P.S. de 1998 et devance COUROT à Sainte-Ménehould (d’une voix) et dans les plus gros villages.

Les deux parachutés des partis extrêmes ne daignent pas venir faire campagne, ce qui n’empêche pas le frontiste d’améliorer son score.


Deuxième tour :

Bertrand COUROT peut être optimiste, car son adversaire, dont le bon résultat est dû à sa notoriété, n’a aucune réserve théorique de voix, si ce n’est les 4,5% du candidat communiste. Mais les trois candidats de droite refusent de se désister pour lui et leurs électeurs se porteront en nombre significatif sur le candidat socialiste.

Bertrand COUROT, au soir de son élection de justesse, peut être partagé entre deux sentiments : la satisfaction d’être élu, mais aussi l’amertume d’être contesté aussi largement dans son propre camp et dans sa ville. Quant au candidat socialiste, la déception d’être battu est atténuée par son bon score (15% de plus que la gauche aux régionales).

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould