Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

ARBRES REMARQUABLES D’ARGONNE

LE MARRONNIER DE NOIRLIEU

mercredi 27 mars 2002


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


---------C’est un marronnier d’Inde (Acsculus Hippocastanum), arbre qui fut introduit et cultivé à Istambul au XVème siècle. Puis, le botaniste CLUSIO l’introduit en Autriche et son collègue BACHELIER en France, vers 1655. Il se répandra sur tout le territoire de l’hexagone en une bonne trentaine d’années.
---------Le marronnier de Noirlieu est haut de 25 mètres environ. Sa circonférence, de 4,6 mètres, nécessite trois hommes pour en faire le tour. Sa surface terrière est de 2,25 m2 pour un volume aux premières branches de 11 m3 environ.
---------Ses branches ont une envergure de 20 mètres en moyenne et une circonférence de 63 mètres environ.
---------Des travaux d’élagage et de renforcement des branches ont été réalisés en 1991 et l’on peut dire que depuis ces travaux, le marronnier, fierté du village, se porte comme « un charme ».
---------On s’interroge sur la date de plantation de cet arbre somptueux et vénérable, qui a vu et verra bon nombre de générations passées et futures. Certains avancent qu’il daterait de la promulgation de l’Edit de Nantes (1598) et symboliserait la réconciliation des catholiques et des protestants, fort nombreux, à l’époque, dans la région. Ce n’est pas vraisemblable, le marronnier n’étant pas encore introduit en France à cette date. Alors peut-être la restauration des droits des protestants en 1787, par Louis XVI, après la révocation du dit édit. Il aurait donc 215 ans !

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould