Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

VERRIERES AUTREFOIS

TITRE DU MOULIN DE VERRIERES A CLAUDE BUIRETTE

samedi 16 mars 2002


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


---------A tous ceux qui ces présentes lettres verront, Louis MAUCOURANT, conseiller du roy, garde de ses sceaux aux contrats, sentences et tabellionnages des baillages, prévosté et ancien ressort de Sainte-Manehould, salut, seavoir faisons que par devant Jacques DULORY, nottaire royal audit baillage, prévosté et ancien ressort et en présence des tesmoings cy après dénommés, fut présent honoré seigneur Maximilien de BEAUVAU, seigneur de Bignipont, tant en son nom que comme ayant à garde noble des enffans mineurs de luy et de deffunte Dame Philberte GODET son épouse, adjudicataire de la terre et seigneurie de Verriere deppendant du domaine du roy à Sainte-Manehould lequel a recognu que pour augmenter les droicts de ladite seigneurie de Verrière, il a permis et permet audit nolm, à Claude BUIRETTE mousnier demeureant au moulin de Gergeeault, finage de Sainte Manehould, à ce présent et acceptant en personne pour luy, ses hoirs et ayant cause de faire bastir et construire, à ses frais et despens, un moulin à eau sur le cours de la rivière dudit Verriere deppendante dudit domaine en tel place et lieu commode qu’il voudra choisir au dessoubs du pont Betrumet, à charge que ledit Claude BUYRETTE sera tenu et a promis de construire ledit moulin et le bastir incessamment et jour sur autre, à ses frais et despens et le rendre tournant et moulant le plus tôt que faire se pourrra et, à ceste fin, ledit seigneur de Bignipont luy fera marquer une place de longueur et largeur compétante sur les communaulx dudit Verriere, tant pour bastir ledit moulin que pour faire un relays et faulse rivière, à charge et condition que ledit BUYRETTE ne pourra par le moyen de ladite construction dudit moulin aucunement incommoder ou intéresser les héritages proches du cours de la rivière et au cas qu’il le fasse, il sera tenu des intérêts des particuliers qui le pourroyent prétendre à l’encontre de luy sans que ledit Sieur de Bignipont soit tenu de l’en desfendre ou indemniser contre les particuliers, ny contre autres personnes quelles puissent estre quy pourroient prétendre intérest, à condition que audit BUYRETTE appartiendra l’usufruit de la dite rivière depuis ledit moulin du long de la chaussée de neuf ou dit verges ou environ au-dessus du pont Betrumet et de la fosse du moulin à charge et condition que ledit BUYRETTE a promis et sera tenu de payer par chacun an au seigneur de Bignipont et à ses successeurs seigneurs de Verrieres, la somme de soixante et six livres par chacun an dont le premier paiement de la première année sera et eschoiera à compter et commencer du jour de St Martin d’hiver prochain venant mil six cent vingt cinq au jour Saint Martin d’hiver mil six cent vingt six et de la en avant continuer le payer d’an en an audit jour et tousjours. Que sy ledit seigneur de Bignipont ou ses successeurs ou ayant cause estoyent par cy après évincez de la seigneurie de Verriere, en ce cas ils ne seroient tenus d’aucuns dommages et intérêts contre luy, sauf audit BUYRETTE à continuer le payement cy-dessus à ceux quy seroient acquéreurs de ladicte seigneurie dudit Verriere sy comme les parties dirent estre vray présent ledit nottaire et tesmoings promettant lesdictes parties tenir, entretenir ce que dessus, y satisfaire et fournir mesme ledit Sieur de Bignipont conduire et garendir la présente vendition cy-dessus et ledict BUYRETTE payer, satisfaire et fournir au contenu cy-dessus et à ce faire ils en ont respectivement obligé leurs biens et l’un envers l’autre, mesme ledit BUYRETTE son corps, renonceant à toutes choses à ces présentes lettres contraires et spécialement au droit disant généralle renonciation non valloir en tesmoing de quoy nous garde dessus dict veu le seing manuel du commis au tabellion dudit Sainte-Manehould. Cy nous avons scellé ces présentes desdicts sceaux sauf tous droicts. Ce fut fait et passé en la maison seigneurialle dudit Sieur de Bignipont avant midi le cinquiesme jour de fébvrier mil six cent vingt cinq et ont les parties signés sur la minutte des présentes en présence de Remy BOURGEOIX, archer en robbe courte demeurant à Sainte-Manehould et Claude BOUDAILLE, laboureur, demeurant audit Bignipont quy ont signé comme tesmoings avec ledit DULORY en ladicte minutte faulte d’un autre nottaire et a esté donné à entendre aux parties l’édict du scel.
---------Grossoyé, controllé et scellé par moy, nottaire à ce commis, soussigné, gardien de la minutte du présent contrat.
---------Ce jourd’hui vingt sixiesme du mois de mars mil six cent soixante et onze.

MOREAU

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould