Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

LES TRESORS DE L’HOTEL DE VILLE : Louis-Philippe

samedi 26 octobre 2002


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


Tableau dans le bureau du Maire
---------Le Roi Louis-Philippe (1773-1850) régna de 1830 à 1848.
---------Portrait en pied : le roi tient dans sa main la Charte de 1830, qui servit de constitution au royaume sous son règne.
---------Sur le cadre, on peut lire :
---------« Donné par le Roi sur la demande de M. le Baron PERIGNON »
---------Le Baron PERIGNON était député de l’arrondissement de Sainte-Ménehould.
---------C’était, en quelque sorte, un tableau officiel fait à la chaîne, comparable à la photographie officielle du Président de la République qui orne actuellement nos mairies

---------Peut-être voulait-il récompenser la ville pour le bon accueil qui lui fut réservé lorsqu’il vint, accompagné de son fils, se replonger dans ses souvenirs, lui qui avait combattu à Valmy, sous les ordres de KELLERMANN. Ce passé révolutionnaire lui valu le titre de « roi citoyen ». BROUILLON, dans son histoire de Sainte-Ménehould, raconte dans le détail cette visite, trente-neuf ans plus tard (le 8 juin 1831) et le plaisir que le Roi ressentit à retrouver les lieux du combat, les maisons où il avait couché à Dommartin-Dampierre. Il est certain qu’un fort attachement le liait à ce coin de France qu’il connut à vingt ans. Après une brillante réception à l’Hôtel de Ville, il passa la nuit à l’Hôtel de Metz.
---------On peut même penser que c’est à l’occasion de cette visite, qu’il remit ce tableau à la ville.

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould