Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

POTIER D’HIER

dimanche 20 octobre 2002, par Luc Delemotte


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


---------Avant que Jean-Pierre et Dominique LANGE ne reprennent la tradition de la faïencerie de Passavant-en-Argonne, vivait à Froidos celui à qui on donnait le titre de dernier potier de la région.
---------Cet artisan portait le nom de Jules CHOPPIN. Ephège était son original deuxième prénom. Il naquit à Wassy, dans la Haute-Marne, le 7 janvier 1872. M. CHOPPIN fut élève de l’Ecole de Sèvres avant de venir s’installer à Froidos où ses beaux-parents avaient un four. La tradition de la poterie et de la faïence y étaient ancrés depuis le début du XIXème siècle. On y fabriquait de la vaisselle, des pots à eau, des bouquetiers de formes diverses et simples avec parfois des décors floraux ou rustiques.


Jules CHOPIN au travail dans son atelier



---------Jules CHOPPIN, qui tournait lui-même, a travaillé aussi avec des moules datant du XVIIIème siècle, certains représentant des cornets à fleurs en forme de dauphins.
---------On a pu reprocher à cet artisan sa formation parisienne, influence qui lui aurait fait oublier les formes locales. Son savoir faire lui a permis toutefois de créer des pièces originales, tels une statue et un médaillon de Saint-Rouin.
---------A la fin de son activité, le vieux potier regrettait l’absence de relève. Amer, il constatait la désertification de la campagne meusienne et l’abandon du métier.
---------Jules CHOPPIN quitta ce monde le 19 février 1962, à l’âge de quatre-vingt dix ans. Il fut inhumé dans le village où il avait vécu et travaillé presque toute sa vie.
---------A sa mort, M. Henri-Jean GRABENSTAETTER, conservateur du musée de Sainte-Ménehould, récupéra outils, moules et pièces d’argile. Ces objets ont été présentés au public à l’occasion de l’exposition ouverte en 2002, ayant pour thème « Faïence au Bois d’Epense ».








Jules
CHOPIN
dans son
jardin, dans
les années
cinquante

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould