Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

PELE-MELE

samedi 12 octobre 2002, par François Duboisy


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


REEDITE
---------François STUPP nous informe que son excellent livre « Réfugié au pays des Justes » que nous avons présenté dans notre précédent numéro est de nouveau disponible chez l’éditeur – Editions du Roure, Neyzac 43260 St Julien – Chapteuil. Tél. 04 71 08 74 89 au prix de 14 € (plus port 1,53 €).

NOTES DE LECTURE
---------- Le numéro 79 d’Horizons d’Argonne
---------Ce numéro annuel de notre vénéré confrère est assez éclectique, pour satisfaire tous ses abonnés, même si on note une dilatation de la veine militaire. On trouvera, au fil de la lecture de la vingtaine d’articles, d’intéressantes informations sur les traces laissées par la seconde guerre mondiale en Argonne, tant dans les mémoires que sur le sol même de notre « pays » (Naufragés du ciel en Argonne lors de la seconde guerre mondiale). Et puis, l’on évoque aussi, avec la précision et la rigueur habituelles, Valmy, la colline « inspirée » de WALY, la grande guerre et, dans ce registre, soulignons l’émouvante correspondance entre un poilu en route vers son funeste destin et sa marraine de guerre. Ce numéro se termine par deux excellentes rubriques, « Bibliographie argonnaise » et « Chronique culturelle argonnaise » qui, au fil du temps, constitueront une référence appréciée.
---------- Sainte-Ménehould de John JUSSY
Localement, on savait que cet instituteur retraité avait moult talents bien souvent mis au service de sa ville. En signant cet ouvrage de référence, il fait bien des jaloux. Quel historien local n’aurait pas aimé être le père de ce recueil de photographies anciennes ? Mais qui aurait pu le faire avec ce même talent ? S’appuyant sur ses souvenirs, bénéficiant de l’aide de « vieux » ménéhildiens à la mémoire solide et surtout, profitant de ses lectures, de ses recherches menées depuis des années et, par dessus tout, de son amour pour sa ville, John JUSSY nous livre un bouquin remarquable, qui va devenir un pilier de notre histoire locale. Les grincheux trouveront quelques imprécisions, des oublis, une dilatation de certains sujets (les cuirassiers) au détriment d’autres (l’hôpital, le lycée). Qu’ils se taisent ! L’auteur a su réaliser le livre que la ville attendait. Il va se vendre « comme des petits pains » dit-on. Notons que les légendes précises, rédigées avec aisance et clarté, mises bout à bout, constituent une intéressante histoire de la ville très abordable. Un bouquin qui fait bien des heureux.

FEU CLIGNOTANT
---------Depuis quelques numéros, les réabonnements sont moins systématiques. Nous allons devoir relancer ceux qui ont permis l’envol de notre bulletin. La raréfaction de nos abonnés met en péril notre survie. Vous qui êtes un lecteur régulier, faites l’effort de devenir un soutien permanent. Un chèque de 15 € envoyé à notre adresse et c’est l’assurance de recevoir chez-soi quatre numéros et aussi de nous aider à continuer de paraître.
A COMMANDER
---------- Le Refuge
---------L’admirable roman d’André THEURIET, enfin réédité.Une histoire romantique dans la vallée de la Biesme, à la fin du XIXème siècle, des pages inoubliables sur la forêt d’Argonne, un document sur la vie d’autrefois. Prix : 3,82 €
---------- L’histoire de la Grange-aux-Bois par Théodule GOYEUX
Réédition d’un texte paru il y a un siècle, où il est question du souci d’indépendance des Grangeois. Texte revu, corrigé et annoté. Quarante pages avec illustrations. Prix : 4 €

---------Envoyer un chèque à notre adresse. Les frais d’envoi sont à notre charge.


VALMY
---------On vient de célébrer le deux cent dixième anniversaire de cette bataille symbolique sur une butte toujours privée de son moulin.
---------Près de trois ans après la destruction du moulin par la tempête, toujours rien ! Oh si, des palabres, des appels d’offre annulés, des promesses non tenues, des projets opposés, des souscripteurs impatients, des décideurs qui tergiversent. Ces soubresauts clochemerlesques ne réhaussent pas l’image de l’Argonne. Mais il paraît qu’on est sur la bonne voie maintenant.
Acceptons-en l’augure.
LE COURRIER DES LECTEURS
---------Monsieur LECERF, de Reims, nous fait parvenir d’intéressants documents, dont l’un est dû à Pierre GOUBERT, auteur d’un « Mazarin .
---------« Ce fut aussi lors de ce voyage que Mazarin reçut la tonsure : exactement le 18 juin 1632, de la main du nonce Bichi (qui deviendra son ami), à Sainte-Ménehould, où ce dernier allait prendre possession d’une abbaye que Louis XIII lui avait donnée. Ce gentil coup de ciseaux, qui dérangea à peine la grâce de sa chevelure bouclée, faisait néanmoins de Mazarin un clerc, c’est-à-dire quelqu’un qui échappe à la justice civile et surtout devient apte à recevoir des bénéfices ecclésiastiques, l’une des grandes cornes d’abondance du temps : c’était bien là l’essentiel, et le nouveau clerc en profita superlativement ».

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould