Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

L’histoire du numéro 11 Place du Général Leclerc.

samedi 26 septembre 2009, par Jean-Claude Léger


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


          À Sainte-Ménehould la place du Général Leclerc a eu de nombreux autres noms. À l’inverse des villages ruraux qui sont très attachés à la conservation du patrimoine et en particulier à la richesse historique et culturelle du nom des rues, les villes, très influencées par les différents régimes politiques, font valser les plaques des rues.
          Pour s’y retrouver voici ce que Emile Baillon nous précise :
          « À l’origine ce fut la Place Royale vers 1726, puis Place Napoléon le grand qui était encore ainsi dénommée en 1836, qui sera suivie par Place Louis XV, Place de l’Hôtel de Ville en 1939, Place du Maréchal Pétain en 1940, Place du Général de Gaulle en 1944, retour à la Place de l’Hôtel de Ville en 1945 et depuis 1948, Place du Général Leclerc. »
          L’immeuble du 11 n’a pas changé de numéro, mais il a changé à plusieurs reprises de propriétaire pour prendre un nom propre ou un nom de fonction administrative. Il s’est appelé maison Lalle, puis sous-préfecture, puis Hôtel des Postes, Télégraphes et Téléphones pour être aujourd’hui, sans changer de propriétaire, « La Poste ».

          Cet immeuble très cossu, photographié pour illustrer cette carte postale oblitérée en 1903, présente une architecture n’ayant que peu évolué jusqu’à nos jours. On remarquera de part et d’autre de la porte d’entrée les lanternes fonctionnant au gaz.


( 1ère page de l’acte notarié )


Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould