Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

Le centenaire de la mort d’André Theuriet.

« Le secret de Gertrude »

vendredi 9 novembre 2007, par François Duboisy


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


Pour célébrer le centenaire de la mort d’André Theuriet, survenue à Bourg-la-Reine le 23 avril 1907, nous avons choisi de rééditer un de ses livres, « Le secret de Gertrude » et donner un certain lustre à la sortie de ce roman. Theuriet, parmi les 76 romans, en consacre 7 à l’Argonne, dont « la Chanoinesse » est le plus connu. Pourquoi avoir choisi ce roman ? Je ne pense pas qu’il soit le plus intéressant et je lui préfère « Le Refuge » ou « La soeur de lait ». Mais nous avons pu acquérir un magnifique exemplaire illustré de gravures exceptionnelles. Jean Maigret a saisi le texte, Jean-Claude Léger a scanné et traité les gravures, l’éditeur Dominique Guéniot a réalisé le livre. Ainsi, ce 22 septembre, dans le cadre prestigieux de l’église abbatiale de Lachalade, nous avons pu présenter un ouvrage de grande qualité.
L’après-midi commença par une rencontre entre les collectionneurs d’ouvrages de Theuriet. Certains venant de Reims ou Bar-le-Duc. Cela permis pour les uns et les autres d’enrichir leur connaissance de l’auteur et d’échanger informations et adresses.

Madame Husson lors de la conférence.


Puis c’est Madame Husson qui rassembla les personnes présentes pour écouter un magistral exposé sur le thème « André Theuriet et l’Argonne ». Ce professeur de lettres retraitée, très attachée à Bar-le-Duc, ville d’enfance de l’auteur, a analysé 91 de ses ouvrages, « trouvant un plaisir jamais las ». Même si elle fut un peu desservie parune acoustique défaillante, elle a su passionner son auditoire par son érudition et aussi le souffle qu’elle su transmettre, surtout lorsqu’elle évoqua notre forêt : « La forêt imprègne l’âme des héros, elle le façonne, elle les domine, les grandit, les exalte, les console ou les comble de joie et les prédispose à l’amour ».
Il est certain que Madame Husson a bien servi ce jour-là André Theuriet et donné à ses auditeurs l’envie de le lire ou de le relire.
Puis grâce à l’Association « les Amis de l’église abbatiale de Lachalade », présidée par Mr Destrez, une visite de l’abbaye fut offerte aux personnes présentes qui purent découvrir l’histoire de ce joyau architectural et apprécier toutes ses richesses.
Pour terminer cette journée mémorable, les amis d’André Theuriet se sont réunis autour d’un buffet préparé par Madame Béatrice Durand-Viel. Ce fut l’occasion pour le signataire de ces lignes qui coordonnait la réédition du livre et sa sortie de présenter le roman, accompagné d’un représentant de l’éditeur.
Ce fut vraiment une belle journée.

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould