Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

Editorial

A propos du patrimoine

dimanche 18 novembre 2007, par François Duboisy


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


Pour savoir où l’on va, il est bon de ne pas oublier d’où l’on vient. D’où l’intérêt de cultiver, sans nostalgie excessive certes, la mémoire de l’œuvre de ceux qui nous ont précédé.
La journée du patrimoine qui, de fait, s’est étendue à toute la fin du mois de septembre, a participé de cette démarche.
Et dans notre modeste région d’Argonne, on a rivalisé d’initiatives. Impossible de les citer toutes. Limitons nous à en souligner trois.
A Sainte Ménehould, au milieu d’autres propositions, je retiendrai la visite du chantier « musée-bibliothèque ». Certes, les choses n’avancent pas très vite, mais on a pu apprécier la restauration de la façade, qui redonne à ce magnifique bâtiment une noblesse oubliée, voir la structure béton et, grâce aux plans, imaginer le futur. Monsieur Druet, par un exposé brillant et documenté, a su faire revivre l’histoire de cet hôtel particulier et par la-même tout un pan de celle de la ville.
A Moiremont,dans une église bondée, notre amie Monique Parmentier nous a présenté des peintures du 17ème siècle, provenant de la salle capitulaire de l’ancienne abbaye. Un public attentif a suivi la présentation de chaque toile avec un intérêt particulier pour une magnifique vierge à l’enfant qui vient d’être restaurée et dont nous reparlerons dans un prochain numéro.
Pour notre part, nous avons commémoré le centième anniversaire de la mort d’André Theuriet. Maintenir la mémoire de cet écrivain, que l’on peut considérer, pour une partie de sa vie, comme Argonnais, c’est aussi entretenir le témoignage des moeurs et des paysages de notre petit pays à la fin du 19ème siècle.
On peut bien sûr faire mieux et sortir de l’oubli certains trésors, un peu dans l’ombre, comme les églises du Chemin, de La Neuville au Pont ou de Villers en Argonne, et permettre l’accès à des demeures privées intéressantes.
Qu’il nous soit permis de féliciter tous ceux qui concourent à promouvoir notre patrimoine. Peut-être serait-il utile de fédérer tous ces acteurs, bien souvent bénévoles. Cette tâche incomberait à l’Office de Tourisme du Pays d’Argonne. On sait qu’en Argonne rien n’est facile et que les particularismes, pour ne pas dire antagonismes, sont vivaces, mais il reste l’espoir de voir naître une véritable politique patrimoniale argonnaise.

-------------------------------------


Photos :


Claude Cappy : Couverture, pages 8-9-12-13-22-26-28.
John Jussy : 18-19. Jean-Claude Léger : 5.


Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould