Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

Un peintre à découvrir : Hélène Jadot.

vendredi 19 mars 2010


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


          Il est vrai, et c’est fort dommage, nous parlons rarement de peinture dans nos colonnes. Mais Hélène Jadot va nous permettre de combler cette lacune. Elle nous a découvert sur internet et aujourd’hui nous rencontrons sa peinture fraîche, modeste, mais délicate, bien à l’unisson avec notre Argonne. Et peut-être que ce premier contact vous invitera à pousser sa porte à La Neuville-aux-bois où vous serez les bienvenus.

           Les paysages d’Argonne sont une invitation à l’expression artistique, en toute saison. J’ai eu la chance de découvrir le village de La Neuville aux Bois en hiver, un jour de novembre, où m’attendait une fermette inhabitée depuis une dizaine d’années.La pierre à eau, les murs en torchis, la cheminée, les tuiles romaines, la cour intérieure, le puits attenant à la maison, les pavés posés au sol, tout sentait le terroir de cette région qu’il me restait à découvrir .

          Aux beaux jours, j’ai découvert, avec la nature en éveil les merveilles que m’offraient les abords des étangs tout proches. Etonnée de voir le foisonnement de vie, les grenouilles, les libellules, les oiseaux, j’ai poussé plus loin mon aventure et j’ai découvert la forêt toute proche, un autre milieu, les hautes futaies près de Passavant, la richesse et les couleurs des grandes allées bordées de fleurs en été.


          Au fil des saisons, j’ai appris la vie des villages, les pêches d’étang à l’automne, les longues randonnées sous le soleil d’été, j’ai écouté et regardé la nature qui m’accueillait et j’ai eu envie de lui rendre hommage, dans sa diversité et dans son harmonie.J’ai alors repris mes pinceaux et mes tubes de couleur, dans l’espoir de faire partager et de faire connaître l’Argonne qui m’accueillait si généreusement.



          J’ai donc commencé modestement à peindre les fleurs du jardin que j’ai aménagé en privilégiant les plantes qui poussent dans la région. Pivoines, pieds d’alouette, cœurs de Marie, campanules bleues ou blanches, asters pour l’automne. Les arbres du verger sont des espèces de pommiers ou poiriers anciens, préservés par un pépiniériste de la région, bref, je me suis appliquée à redonner vie à la maison qui m’abritait, au plus près de ce qu’elle avait connu.



          Mes amis et mes proches se sont intéressés à mon travail et m’ont encouragée à poursuivre, c’est pourquoi j’ai fait de cette passion une activité à plein temps. J’ai pris beaucoup de plaisir à rendre la lumière et les couleurs des paysages qui s’offraient à mon regard, à fixer sur la toile la vie secrète des oiseaux et des fleurs, et je souhaite vraiment partager ce regard avec les amoureux de l’Argonne.Puisse mon travail contribuer à la renommée de notre territoire si accueillant, si riche et si mal connu !





          Il me reste à découvrir le Nord de l’Argonne, je vais m’y attacher cette année, ici j’ai peint l’étang de Bairon d’après une photo mais il me tarde de le voir « en vrai ».

          Aussi longtemps que je tiendrai mes pinceaux, ma principale source d’inspiration sera mon environnement, la nature qui me berce et me charme, et je compte bien vous en faire profiter !

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould