Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

Avez-vous vu une cigogne… noire ?

samedi 19 juin 2010, par LPO Champagne-Ardenne


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


Mais quelle est donc cette cigogne aux couleurs étranges ? Plus discrète que sa cousine bien connue, la Cigogne noire est une espèce rare en France. Elle est cependant présente en Champagne-Ardenne mais passe souvent inaperçue…
Une espèce rare
Longtemps persécutée en France sans doute à cause de son plumage aux allures funestes, la Cigogne noire a disparu de nos forêts au début du 20e siècle. Elle est à présent protégée et a amorcé un retour discret depuis les années 70. Aujourd’hui, elle est présente dans quelques massifs forestiers de France, particulièrement dans le quart nord-est. Une dizaine de couples est ainsi connue en Champagne-Ardenne. Ils sont répartis surtout dans les Ardennes et dans une moindre mesure en Haute-Marne, mais des secteurs tels que l’Argonne avec ses massifs forestiers, ses vallées préservées et la proximité de la Meuse où l’espèce est bien présente, en accueille peut-être.
Identification
Si tout le monde connaît bien la Cigogne blanche, rares sont ceux qui ont déjà aperçu sa cousine la Cigogne noire. De forme tout à fait semblable, ce grand échassier revêt par contre un plumage noir sur l’ensemble du dos et une grande partie des ailes. Seul son ventre apparaît ainsi blanc lorsqu’elle est posée. Son long bec ainsi que ses pattes sont d’un rouge très vif chez les adultes.
Comportement et alimentation
Contrairement à sa cousine la Blanche, la Cigogne noire est très farouche. Vous ne la verrez donc jamais posée sur les toits lors de ses haltes migratoires mais plutôt aux abords des cours d’eaux ou petits étangs au calme. De la même manière, elle ne recherchera pas une cheminée pour établir son nid, mais un arbre aux branches solides au sein d’un massif forestier où la tranquillité sera de rigueur. Elle recherchera également la proximité de petites vallées ou de rus et marais forestiers où elle pourra se nourrir en toute quiétude. Elle y capture poissons, amphibiens, insectes et même occasionnellement des petits rongeurs.
Reproduction
Revenue d’Afrique dès le mois de mars, la Cigogne noire commencera à nicher au mois d’avril. Couvés pendant 1 mois environ, ses petits seront élevés au nid jusqu’au mois de juin-juillet. Cette période est cruciale pour l’espèce qui tolère très mal le dérangement. Exploitations forestières, promeneurs, sont autant de risques d’abandon du nid.
La Cigogne noire n’est pas encore parfaitement connue en Champagne-Ardenne.
Elle fait ainsi l’objet d’un programme d’étude et de protection coordonné par l’Office National des Forêts et impliquant de nombreuses structures naturalistes de la région.

Nous avons tout à découvrir sur la Cigogne noire en Argonne et toutes les informations nous sont utiles pour mieux la protéger : la découverte (exceptionnelle) d’un nid, une observation en vol, un ou deux oiseaux posés dans une vallée ou s’envolant d’un ru forestier…Aussi, si vous apercevez un été cette cigogne aux couleurs peu communes, contactez la L.P.O. Champagne-Ardenne au 03.26.72.54.47. Notre connaissance de leurs sites de nourrissage et de reproduction est essentielle pour leur protection…

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould