Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

MANIFESTATIONS COMMEMORATIVES

LA LIBERATION DE L’ARGONNE

samedi 20 juin 1998, par Roger Berdold


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF



          L’offensive généralisée des Français et des Alliés du 26 septembre 1918 va libérer l’Argonne. Les troupes américaines, en liaison avec l’armée du Général GOURAUD, vont donner la mesure de leur endurance et leur abnégation. Cette offensive ne prendra fin qu’après l’entière libération du territoire ...

- 11 Novembre 1918 : fin d’une guerre -


          La dernière entrevue avant la signature de l’Armistice eut lieu dans la forêt de Compiègne, « La Clairière », dans le wagon-bureau du Maréchal FOCH.
          Le 11 novembre à 2h05, les Allemands font connaître qu’ils sont prêts à entrer en séance.
          Introduits dans le wagon du Maréchal à 2h15, la séance est ouverte et le Général WEYGAND donne lecture du texte d’Armistice comprenant vingt-quatre articles.
          Après trois heures d’explications, les Allemands acceptaient de signer.
          A sept heures, le Maréchal FOCH partait pour PARIS et à onze heures, les clairons sonnaient le « cessez le feu » sur le front, pour une durée de trente-six jours.
          Trois réunions furent tenues à TREVES les 13 décembre 1918, 16 janvier 1919 et 16 février 1919 pour préparer la signature d’un traité de paix.
          Le 28 juin 1919, la paix fut enfin signée à Versailles mais malheureusement elle ne restera en vigueur que vingt ans.
          En 1916, le poète local H. PAUPETTE nous livrait ces vers :

Le petit sergent sur la terre agonise
C’est alors qu’on peut voir sous la glaciale bise
La mère agenouillée aux pieds de son enfant
Qui d’une voix douce disait en l’embrassant :
« Ne pleure pas, Maman, car je meurs sans souffrance
Tu m’as donné la vie, je la rends à la France. »



          Pour commémorer le souvenir des 350.000 soldats morts en Argonne, le Comité Franco-Allemand du souvenir et de la sauvegarde des sites en Argonne, organise le 4 juillet 1998, une soirée de recueillement au Cimetière Militaire de la Harazée et une évocation historique dans les bois de la Gruerie (Vienne le Château), en présence de nombreuses personnalités.

          Le 5 juillet, une autre cérémonie aura lieu au Cimetière Allemand de Servon Melzicourt et à l’ossuaire de la Gruerie (route de Binarville).

          Lors de ces cérémonies du souvenir, nous essaierons de transmettre à nos enfants et petits enfants, le message du Général WEYGAND :
          « Les disciplines nécessaires à la vie n’ont pas été conçues sous le signe du désespoir et de la haine, mais de l’espoir et de l’amour ».
          Et pour ma part je rajouterais : de la Paix.

Bibliographie : plaque éditée par les amis de l’Armistice de Compiègne


           Le programme des manifestations vous sera communiqué par la presse locale.



Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould