Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

HISTOIRE DE NOEL (suite et fin)

samedi 19 décembre 1998, par François Duboisy


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


          Ce troisième et dernier épisode de l’histoire de la famille de Alfred NOEL sera aussi le plus court. En effet, nous abordons une génération qui est, en général, en pleine activité et l’heure des biographies des uns et des autres n’est pas encore arrivée. De plus, nous répugnerons à donner les années de naissance des dames, car la tradition veut qu’on les croit plus jeunes que ce que l’état-civil atteste. Enfin et surtout, notre époque est celle de la mobilité et la majorité des arrières-petits-enfants d’Alfred ne vivent ni ne travaillent dans notre région.
          Ainsi, Pierre a eu quatre enfants (deux garçons deux filles) tous envolés vers d’autres horizons pour embrasser des professions dans le domaine de l’éducation.
          C’est Jean qui a le plus notablement assuré la pérennité du nom de NOEL à Ste Ménehould. Ses deux fils, Jean-Claude, né en 1959 et François, né en 1962, semblent continuer l’histoire de Jean et Pierre. Ils sont associés dans la Société Big Mat Noël Matériaux dont François est le gérant.
          Ce dernier est conseiller municipal d’opposition. Il figure sur la liste de droite en 1989, en 6ème position, liste conduite par Michel LECOURTIER. Il est le premier non élu mais entre au conseil le 10/09/92, suite à la démission de Jean-Claude VIBOU. A cette époque, il semblait être pressenti pour devenir le responsable local du R.P.R. Il sera de nouveau candidat et élu en 1995.
          René a deux garçons et deux filles. Deux de ses enfants sont établis dans notre “ pays ” : Jean-Louis, le cadet, habite La Neuville-au-Pont où il est représentant. Marie-Odile, la seconde des filles, a épousé un artisan de La Grange aux Bois, Raymond FRANCART. Elle est secrétaire d’une agence d’assurance.
          Robert NOEL a eu, lui-aussi, quatre enfants, quatre filles. Trois sont établies à Sainte Ménehould. L’aînée, Elisabeth, est employée à l’hôpital. La seconde, Christiane, a épousé Jacques PRIEUR. Celui-ci s’est efforcé de prolonger l’activité de l’entreprise de son beau-père qui, en définitive, vient d’être rachetée par l’entreprise Daniel BATHOUX de St Memmie. Il y est employé. Son épouse exerce maintenant la profession de comptable.
          Quant à Claude (ou Claudie), depuis des années comme cheville ouvrière de l’accordéon club et comme professeur de musique, elle enseigne son art à la jeunesse locale. Saluons la récente sortie de son CD de grande qualité.
          Dans les numéros prochains, nous vous proposerons d’explorer d’autres familles ménéhildiennes, avec l’aide de leurs représentants. A bientôt.

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould