Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

En guise d’éditorial.

L’Argonne.

mercredi 29 septembre 2010, par Christian Collin


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


           Quand, au bout du sixième jour, Dieu, qui venait de créer l’univers, attribua des noms aux étoiles et aux planètes, il choisit le nom de ses collaborateurs : Orion, Jupiter, Soleil, Vénus et Terre... chacun trouvait son étoile à son auréole. Dieu S’accorda un peu de repos avant de créer l’homme. Alors qu’il s’installait confortablement dans son lit de nuages, son regard croisa celui d’un angelot :

           - « Toi, tu as une requête à formuler ? »

           L’être suprême devinait les pensées. En effet, le petit ange blanc aux ailes délicates faisait la moue.
           - "Je t’ai oublié, désolé, mais je n’ai plus une seule petite planète à t’attribuer, pas même une étoile filante.
           - Je n’ai pas la prétention de vouloir une étoile à mon nom, un petit morceau de territoire me suffirait.
           - Dans ce cas, dis-moi ce que tu veux, une tranche de Saturne, une noix de Mercure, une roue du Grand Chariot ?
           - J’aimerais avoir, sous ma protection, une écaille de la planète bleue.
           - Tu as bon goût, tu veux parler de la Terre, n’est-ce pas, alors dis-moi quel endroit te plairait ?
           - Un endroit paisible, avec des collines, de jolies collines boisées, avec des rivières, des étangs et des sources, des oiseaux et des fleurs, un lieu où le soleil brille en été et où la neige tombe en hiver, où l’air est pur et l’herbe verte.
           - Je te croyais moins difficile que cela.... Attends, je crois avoir ce que tu désires, je me suis attardé particulièrement sur une région, ne me demande pas pourquoi... voilà, c’est ici. "

           Dieu posa le bout de son index sur un planisphère représentant la Terre l’angelot traça rapidement le contour avec une plume trempée dans la rosée du soir.
           - Tu débordes mon petit ami, regarde ton trait est irrégulier ; impossible de savoir où commence et où finit l’Argonne...

L’Argonne, un pays mystérieux.
Christian Collin


Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould