Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

L’instruction à Sainte-Ménehould.

vendredi 24 septembre 2010, par Jean-Claude Léger


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF



En 1793 des professeurs sont dans l’inaction, d’après la Loi ils ne peuvent plus être payés. Le Comité de Salut Public veut connaître l’état de l’enseignement. Un tableau récapitulatif est demandé sur l’instruction qui continue à être donnée dans le collège. Il est exigé le nombre d’individus selon les différentes classes, sans omettre d’indiquer si les Droits de l’Homme et la Constitution Républicaine y sont principalement enseignés.

Le tableau récapitulatif de l’instruction à Sainte-Ménehould nous décrit cette situation. Le collège est totalement négligé depuis 18 mois, il n’existe plus de professeurs et l’éducation de la jeunesse est abandonnée pour la partie des études classiques littéraires. Au préalable il y avait à peu près 30 écoliers divisés en 2 classes. La maison qui sert de collège est en bon état, elle appartient à l’Hôtel Dieu, mais les bancs qui servaient aux écoliers ont été brûlés par l’armée. Pendant la période trouble de la Révolution, l’Hospice installe dans le collège une partie de ses services. La restitution des locaux au collège se termina par un procès que l’Hospice gagnera. La ville fut obligée de trouver un local propre à l’établissement d’un nouveau collège. L’école chrétienne fonctionne avec trois institutrices, les 50 écoliers sont répartis dans 3 classes. L’enseignement est dispensé aux enfants en bas âge, ils apprennent à lire, à écrire et les éléments de l’arithmétique. La maison d’école est installée dans un corps de logis avec un étage, à la suite duquel est un jardin aboutissant sur la rivière. L’établissement de l’école des filles n’existe plus par la suppression des religieuses qui étaient tenues par leur Institution d’éduquer les jeunes filles.

Le nouveau collège :
Le décret impérial du 18 brumaire an 13 (9 novembre 1804) autorise la commune de Sainte-Ménehould à établir une école secondaire dans une partie des cy devant religieuses de cette ville.

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould