Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

Naissance d’un jardin botanique

l’A.B.A. : l’Association Botanique Argonnaise

dimanche 26 décembre 2010, par Patrick Lemaire


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


Il y a quelques années de cela, nous avons eu l’idée, mon amie et moi, de réaliser un jardin de type « jardin de loisirs » où nous passerions nos week-ends à planter et à cultiver nombre de plantes vivaces issues de jardineries, avec la ferme intention de profiter pleinement de ces moments de joie que procure la floraison des espèces implantées.
Mais après quelques années, nous nous sommes vite aperçus que la bonne tenue de nos pensionnaires, grâce au terrain, était bien supérieure à nos désirs et que, de plus, nous avions épuisé toutes les variétés de plantes proposées par les magasins locaux. Dès lors, nous nous sommes orientés vers les expositions horticoles de référence et de cette manière nous sommes parvenus à créer une véritable collection, ce qui a débouché sur la création de ce jardin « botanique ».
Malheureusement nous n’étions pas au bout de nos peines car il faut préciser que le terrain dont nous disposons est situé sur la commune de Sivry-Ante, pratiquement sur le tracé du futur (à cette époque) TGV, ce qui entraîna un remembrement partiel du territoire. Ceci nous a littéralement assommés : le jardin était frappé de plein fouet par ce remaniement !
Face à cette perspective peu réjouissante, nous ne nous sommes pas laissé aller et avons continué à visiter divers jardins, car ce projet restait notre passion !
Miracle ! Un jour de Juillet, nous montrons les photos de notre jardin au propriétaire d’un des plus beaux jardins de France en lui racontant nos mésaventures. Enchanté par la vision que nous lui présentons, il nous encourage à persévérer et même à officialiser notre projet. A cet instant, (concours de circonstance ou bonne étoile ?) le tracé du TGV se trouve déplacé de quelques centaines de mètres suite à des carottages qui dénotent un terrain trop instable, là où se trouve notre parcelle !
De ces encouragements et grâce à la possibilité de poursuivre notre tâche, naîtra l’Association Botanique Argonnaise. Depuis, chaque année, des centaines de plantes du monde entier (nous en estimons le nombre à 3000) trouvent leur place et s’acclimatent à l’environnement du massif argonnais. Nous avons en notre possession des espèces rares dont certaines sont en voie de disparition, voire d’extinction, je pense notamment à la « Ramaonde Pyrénéenne ». L’un de nos buts est de préserver ce merveilleux patrimoine botanique pour que les générations futures continuent à bénéficier de toutes ces merveilles. Nous pouvons citer, dans le domaine des plantes sortant de l’ordinaire la « Calcéolaire Darwini », donnée incultivable par les professionnels ou l’Orchis Sabot de Vénus, qui fleurit tous les ans (c’est un grand spectacle).La « Gentiane Acaule » réputée pour ne pas fleurir en plaine, refleurit sans exception tous les ans.
L’autre but de l’association est d’ouvrir cet espace au public dans un avenir assez proche. Une partie (2/3) de l’espace est aménagée. Il reste à défricher le reste du terrain disponible, à entretenir et améliorer ce qui est déjà en place. Pour ce faire, nous cherchons des bonnes volontés et nous mettons en place diverses sections :
- Culture bio. Ceci étant notre préoccupation première et notre démarche fondamentale pour préserver l’environnement et la faune de ces lieux.
- Recherche et développement.
- Multimédia : vidéos, photos, élaboration d’un site internet.
Dans un proche avenir, nous envisageons la mise en place d’autres sections dont une sera la mise en culture de légumes anciens ou disparus de nos régions ou de notre pays.
Concernant nos ambitions, il est envisagé la réintroduction de variétés en voie d’extinction dans leur biotope naturel, dans un cadre régional, voire national. Tout cela concerne la « botanie », mais nous sommes également très attachés à l’apport des valeurs humaines et morales que peuvent apporter cette association au travers de la pratique du travail de la terre et du « faire quelque chose en commun ».
Les personnes souhaitant participer à nos travaux de plantation, de désherbage (l’herbe pousse malgré tout), de découverte de plantes inconnues, de sauvetage d’espèces ou tout simplement de balades, de rencontres enrichissantes dans un cadre agréable, peuvent nous contacter par mail, par courrier ou par téléphone.
Patrick Lemaire, Président.


Association Botanique Argonnaise
20 chemin du Roy, 55120 Les Islettes
patrick.lemaire37@orange.fr


Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould