Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

LE SAVIEZ-VOUS ?

mardi 22 juin 1999, par François Duboisy


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


L’ENIGME DU N°4


La porte ancienne, restaurée avec soin et goût par son propriétaire, Monsieur LESPRIT Michel, se trouve au n°48 de la rue Zoé Michel (elle vaut un petit détour). Pas de gagnant cette fois.

L’ENIGME DU JOUR


En haut de l’escalier de l’Hôtel de Ville de Sainte-Ménehould, sur une plaque de marbre, s’égrènent les noms des maires, depuis 1789. Certes, il y eut des maires avant cette date. Mais en 1789, la nouvelle organisation du territoire substituant les départements aux régions, donnait des attributions nouvelles au conseil municipal, élus par les habitants réunis en assemblée. Ainsi fut élu le premier maire “ moderne ” de la ville, le noble DUPIN de DOMMARTIN Louis Auguste Marie, né en 1740, ex-maître particulier des eaux et forêts. C’est un royaliste. Paradoxalement, c’est sous sa responsabilité que le conseil municipal prit la décision d’envoyer DROUET à la poursuite de Louis XVI. On connaît la suite. Bien vite, DUPIN ne fut plus en phase avec l’évolution politique de la France et fut remplacé. En 1792, son fils, par délibération du conseil, sera considéré comme émigré.

Photo C. CAPPY


DUPIN, décédé en 1810, fut enterré dans le cimetière du Château. Sa tombe, à proximité de l’entrée principale de l’église, a été restaurée à notre demande par la jeune société FLORI’STELE, qui vient de s’installer rue Chanzy. Voilà le premier maire de la cité qui retrouve une seconde jeunesse.

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould