Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

LE SAVEZ-VOUS ?

LE CONSEIL MUNICIPAL DE SAINTE-MENEHOULD EN 1965.

mercredi 26 juillet 2000


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


En mars 1965, le Maire sortant Robert LANCELOT se représente à la tête d’une liste qui est élue dans sa totalité. C’est un véritable plébiscite. La liste rivale, menée par André PERRRIN, Pierre VAUCHE et Georges LAVALLEE, subit un étonnant revers.
Voilà le nouveau Conseil Municipal. Vous reconnaîtrez quelques jeunes hommes qu’il vous arrive encore de rencontrer dans la cité. Ne cherchez pas un jupon : sur les quarante deux candidats, on ne compte aucune femme (on était bien loin de la parité !). Il faut remonter en 1953 pour trouver deux femmes au conseil. Qui peut en donner les noms ? Un abonnement à gagner pour la première réponse envoyée par la poste.

Sur la photo ci-contre, il manque, pour des raisons inconnues, trois élus : DUBOIS Lucien , décédé peu après l’élection, HERBILLON Michel, chef d’entreprise, SCHLERNITZAUER Joseph, instituteur.
On reconnaît, toujours de gauche à droite, au premier rang :
Jean DEPORS , agent d’assurance, qui créera, quelques années plus tard, le club du troisième âge, Henri LE MAROIS, cadre à CEBAL, que son travail amena dans le Nord, Pierre MENU , ingénieur E.D.F. en retraite, par ailleurs grand-père du Docteur BRESSON, Pierre NOEL, chef d’entreprise, Bernard RENARD, instituteur, Marc HERRARD, géomètre,
Au second rang :
Daniel JOLLY, comptable à TUBOPLAST, Robert LANCELOT , chef d’entreprise, Jean-Louis PIERRE dit MERY, agriculteur, René NOEL, contremaître dans l’entreprise LANCELOT, René VIRRION, commerçant, Marcel GUY, commerçant,
Au dernier rang :
Raymond COLLIN, dirigeant dans l’entreprise LANCELOT, Paul BRAUN, médecin, Robert NOËL, chef d’entreprise, Jacques PAJOT , technicien agricole, James DUVIN, à l’époque cadre chez JAEGER. Il créera plus tard une entreprise, André CHARLES , négociant en vins et autres boissons.

LE SAVEZ-VOUS N°8


L’enfant de choeur inconnu était le deuxième frère LOUIS. L’abonnement gagné par une de nos fidèles lectrices lui a été offert.

Vous avez vécu la libération de Sainte-Ménehould fin août 1944. Vous connaissez des personnes ayant vécu ces instants intenses. Faites nous parvenir des témoignages pour étoffer le numéro que nous consacrerons à cet événement. Ecrivez-nous l’histoire du retour à la liberté de la cité.


Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould