Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

Les étangs de Belval-en-Argonne

jeudi 28 avril 2011, par Collectif


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


Le 7 juillet 2009, la L.P.O. France, Natuurpunt (association de la protection de la nature flamande), le Conservatoire du Patrimoine Naturel de Champagne Ardenne (C.P.N.C.A.) et la commune de Belval-en-Argonne sont devenus propriétaires en indivision de l’étang de Belval (203 ha), fleuron du patrimoine naturel régional !
Acheté en 2007 par un agriculteur, l’étang avait été en grande partie asséché et mis en culture de maïs !
Les habitants de Belval-en-Argonne ainsi que les associations locales de protection de la nature (Meuse Nature environnement, L.P.O. Champagne-Ardenne…) avaient alors vivement réagi en manifestant leur opposition à ces travaux et en relatant largement dans la presse la dégradation de ce site naturel. En parallèle, le Préfet de la Marne avait signé un Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope pour réglementer les pratiques et les usages du site.

Juillet 2008 le propriétaire décide de revendre l’étang. Pour éviter toute nouvelle dégradation et pour préserver durablement les richesses naturelles de ce magnifique étang, la L.P.O. France, Natuurpunt, dont les membres sont très présents en Argonne, le C.P.N.C.A. et la commune de Belval-en-Argonne décident de l’acquérir en commun.
Grâce au soutien financier de l’Agence de l’eau Seine Normandie, de la D.R.E.A.L. Champagne-Ardenne et de la Région Champagne-Ardenne, les 4 partenaires ont réussi à réunir le prix de l’étang négocié auprès du vendeur.

L’étang de Belval (en fait constitué de plusieurs étangs) est parmi les plus vastes et les plus anciens étangs du département de la Marne et est intégré dans le réseau européen de sites naturels « Natura 2000 ». Il accueille une végétation riche et diversifiée, composées de roselières, de groupements aquatiques à base de potamots et nénuphars, ainsi que des habitats amphibiens liés à la variation annuelle du niveau d’eau. En périphérie de l’étang se développent des boisements humides.

L’étang accueille 9 espèces végétales patrimoniales inscrites sur la liste rouge des espèces menacées de Champagne-Ardenne ; une espèce (la renoncule Grande douve) est protégée au niveau national.
Mais c’est du point de vue de l’avifaune qu’il revêt toute son importance car il accueille des espèces nicheuses particulièrement rares en France parmi lesquelles : Butor étoilé, Gorge bleue à miroir, Blongios, Rousserolle turdoïde… Le Balbuzard pêcheur a déjà fait une tentative avortée de nidification et on peut espérer une possible nidification dans les années à venir sous réserve d’une bonne gestion du site. Il accueille aussi des espèces hivernantes et migratrices : canards, grande aigrette, grue cendré, oie cendrée… On peut y ajouter le Triton crêté, les libellules, le papillon cuivré des marais…

Le C.P.N.C.A. et la L.P.O. Champagne-Ardenne ont été mandatés par les quatre propriétaires indivisaires pour gérer le site.
L’objectif est de permettre à cet étang d’exprimer tout son potentiel en matière de richesse biologique tout en maintenant une activité de pisciculture traditionnelle extensive et en développant un pôle de tourisme nature à échelle régionale.
Mais la priorité dans les mois qui viennent est la remise en eau de l’étang principal. Après avoir réalisé un diagnostic de sûreté des digues, les gestionnaires vont engager des travaux de restauration de la digue principale et du chenal central. L’installation des premières infrastructures pour l’accueil du public (panneaux d’information, observatoires…) est prévue pour 2011-2012.

Pierre Detcheverry
Conservatoire du patrimoine naturel
De Champagne-Ardenne
Christophe Hervé
L.P.O. Champagne-Ardenne
Rick Desmet
Natuurpunt


Photo Norbert Huys

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould