Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

Le parler argonnais

jeudi 21 avril 2011, par Nicole Gérardot


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


Voici des mots de notre vocabulaire, peu utilisés et souvent oubliés. A leur lecture je suis sûre qu’ils vont faire apparaître des scènes de vie d’autrefois ou des personnes disparues.

Acouver (s’) ou acouveter (s‘)
Se dit d’une personne qui s’est baissée. Se disaient des femmes dans les champs, lesquelles portaient des robes longues et qui s’accroupissaient pour satisfaire des besoins naturels.
Affûtiaux (des)
Ensemble d’objets hétéroclites. Terme souvent péjoratif. Il s’applique plus spécialement à des vêtements en mauvais état.
Ajarreté
Etre fatigué
Agasse ou agace n.f
Une pie
Agobilles n.f.pl
Ensemble d’objets hétéroclites et sans valeur.
« Tu n’oublieras pas de ranger toutes tes agobilles avant de partir ! »
Ahotté (être ahotté)
Se dit de chariots ou de tombereaux enlisés dans des sentiers boueux ou dans les champs.
Aînes (Les)
Les résidus de raisin ou de pommes.
Appariteur
Désignait celui qui, dans la commune, faisait les « Avis à la population ».
Aran à cochons
Une porcherie, le bâtiment où on engraisse les cochons.
Arlan
Une personne qui n’en finit pas dans son travail.
Arquer
Marcher ; ne s’emploie guère qu’en tournure négative :
Ne plus savoir (ou pouvoir) arquer.

Arpent
Unité de surface valant 33ares 33, soit le tiers d’un hectare.
Féminin ou masculin ?

Arpette
Un jeune ouvrier sans qualification. L’origine du mot est rémoise et désignait une apprentie couturière.
As - Etre aux as
Expression : Etre aux as c’est être riche.
Aspouiller
Admonester. (Ce verbe rappellera peut-être certains souvenirs à certains, car autrefois on se faisait souvent aspouiller à la maison et à l’école).
Asteur adv
Maintenant ; de nos jours. Littéralement : à cette heure.
Attelée
Désigne le temps de travail avec des chevaux. Par extension : « Avoir fait une bonne attelée » : avoir accompli une longue journée de travail.
D’une attelée
Un travail pénible ou long réalisé en une seule fois.
Atrucher (s) ou entrucher (s)
Avaler de travers.
Atutries n.pl
Ensemble d’objets hétéroclites et sans valeur.
Synonymes : Affûtiaux, agobilles

Aulusse
Locution : A l’aulusse, en fraude.
S’applique essentiellement à la production et à la circulation. clandestines d’alcool.

Aunelle n.f.
Aulne
Avaleux, -euse, n.
Individu qui aime boire et manger ; goinfre.

Ces mots, je les ai trouvés dans un fascicule intitulé « Janvry-Germiny, les mots oubliés », édités par GUERLIN-MARTIN & fils à Reims et dans un petit livre « Le parler de champagne » de Michel Tamine, professeur de linguistique à l’université de Reims Champagne-Ardenne. J’ai choisi ceux qui étaient employés chez nous. J’en ai ajouté un ou deux. Ils sont par ordre alphabétique. Je me suis arrêtée à la lettre A. Nous continuerons dans le prochain numéro.

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould