Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

LA PAGE DU POÈTE

vendredi 23 septembre 2011, par Nicole Gérardot


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF



En entendant cela
7 mois dans une prison
coincé comme un pigeon
J’en ai sorti un son
J’ai pigé pour de bon
Plus de produits stupéfiants
coupés au verre pilé
Interdit aux enfants
La tête aussi gonflée
qu’un moteur de booster
J’suis là et j’suis à l’heure

Suivre la voie du sage
pour ceux qui ont vécu en cage
pour ceux qui ont combattu la rage
et pour enfin tourner la page...


C’est pas toujours facile
de vivre tous ensemble
Ces moments difficiles
j’y pense et puis j’en tremble
J’ai bien des souvenirs
pas toujours les meilleurs
Le gris m’ennuie à mourir
j’veux passer à la couleur
J’ me sens faible, fatigué,
j’ suis comme déboussolé

Suivre la voie du sage
pour ceux qui ont vécu en cage
pour ceux qui ont combattu la rage
et pour enfin tourner la page...


Comme un loup affamé
affamé de violence
plus rien à éviter
la fin de mon enfance
J’respecte pas les lois
mais garderai la foi
Peut-être tu comprendras
la rage sur mon visage
L’envie de tourner la page... Tourner la page.


Voilà enfin pour terminer ce que Sara a écrit pour présenter le projet théâtre du C.E.F.


Le théatre au C.E.F.
Le projet central du Centre Éducatif Fermé sur Scène où je suis placé est le théâtre, une thématique pas banale.
Le fatalisme d’un placement en C.E.F. ne doit pas être un échec pour chacun d’entre nous. Au contraire, c’est une porte ouverte : je pense que maturité et bon sens s’acquièrent avec le temps puis l’expérience. A ce propos, le théâtre est un excellent moyen d’expression et de communication avec le monde social et extérieur. L’intérêt, surtout, est celui de pouvoir mettre en scène ses émotions, son ressenti sur ce que l’on pense, pour pouvoir les dire, les faire entendre et parfois s’en libérer.
Après nous avoir vus lors des représentations, les gens sont plus attentifs aux messages que nous faisons passer au théâtre, qu’au fait de brûler des voitures ou bien de commettre de la délinquance pour dénoncer certaines injustices de la société !
Les gens nous jettent un nouveau regard, nous retirent cette étiquette de « mauvais garçons ». Ils ont plus confiance en nous et moins de méfiance à notre égard…


Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould