Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

C’ÉTAIT HIER :

On a sorti le cœur du général Kellermann

dimanche 18 septembre 2011, par John Jussy


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


« L’urne contenant le cœur de Kellermann, maréchal de France et Duc de Valmy, a été replacée sous la stèle, à son emplacement primitif ». Voilà ce que titrait le journal l’Union du vendredi 29 juillet 1966. C’était pour une émission télé, « Présence du passé », que des travaux avaient été réalisés, dont la réfection de la pyramide, et que le cœur du général allait en être extrait.
Cette stèle, juste avant le grandiose monument de Kellermann, les touristes la regardent avec étonnement, lisent l’inscription, essaient de comprendre… Même le ministre Frédéric Mitterrand a dit lors de sa dernière visite : « J’ai du mal à lire… ».
Et pourtant cette stèle a été le premier monument placé sur le site ; c’était en 1821. A cette époque, pas de statue (elle a été posée en 1892), pas de chapelle funéraire de la princesse Ginetti. A sa mort, Kellermann avait demandé que son cœur soit déposé au milieu de ses frères d’armes morts à la glorieuse journée du 20 septembre 1792, et à un endroit d’où l’on apercevait le site de la bataille et le village de Valmy. Ce qui fut fait ; sachant que le corps du général repose dans le tombeau familial du Père Lachaise à Paris.
C’est vrai, les touristes sont sceptiques quand on leur dit que le cœur est là… Alors ce jour, on le sortit et la journaliste écrivait :
"La fouille effectuée sous la stèle et au centre de celle-ci, face au monument de Kellermann, avait révélé l’existence d’une pierre de taille de 35 cm sur 37 cm, 28 cm de hauteur et 5 cm d’épaisseur.

(Photo Dominique Bourelle.)


Incrusté dans la masse était apparu un coffret en bois complètement en ruines, contenant un objet métallique en forme de cœur, dont les dimensions maxima étaient 12 cm de largeur, 14 cm de longueur, 7 cm d’épaisseur, pesant 1 kg 100 ainsi que des reste de galons et d’épaulettes.
Au-dessus était placée une petite languette de cuivre portant ces mots :
« Cœur de Son Excellence Mgr le Maréchal Kellermann, Pair de France et Duc de Valmy »
Ainsi qu’une autre plaque de cuivre portant les mêmes inscriptions.
En attendant les travaux de rénovation du site, l’urne (et son contenu) avait été déposée à la mairie de Valmy, et le coffret de bois en ruines, remplacé par un nouveau en chêne.
Et hier après-midi, à 15 heures, en présence de MM. Berthélémy, sous-préfet de Sainte-Ménehould, André Guillard, maire de Valmy, Lagnier, représentant le conseil municipal de Valmy, Mme Marcelle Boyer, secrétaire de mairie, Jean Noël, entrepreneur, président du syndicat d’initiative de Sainte-Ménehould et de sa région, l’abbé Lassauguette, curé de Valmy, l’urne centenaire a été replacée sous la stèle, à son emplacement primitif, arrêtant, encore pour quelques instants la course du temps, avant de refermer le grand livre de l’Histoire".
Que les sceptiques se le disent, le cœur du général est toujours sous la stèle.

(Photo Dominique Bourelle.)

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould