Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

Si vous passez par là

Le petit pont du Bois Géraudel

jeudi 22 mars 2012, par John Jussy


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF




Le pont à l’époque de M. Géraudel et le pont dans son état actuel


C’est Emmanuelle Bissieux, directrice générale des services de la Communauté de Communes, qui a eu la bonne idée de m’envoyer deux photos du petit pont du Bois Géraudel. Il n’en fallait pas plus pour que notre « Petit Journal » consacre un article à ce qui fut un parc de promenade.

- - - - - - - - - - - - - -


C’est un petit pont, pas le petit pont de bois de la chanson, mais un petit pont de pierre qui a résisté à presque un siècle d’abandon et qui nous fait ressortir le passé : la belle et grande époque du Bois Géraudel.
Au mois de novembre 2011, les élèves de C.P. de la ville plantaient des arbres dans le cadre de l’année internationale des forêts proclamée par l’Organisation des Nations Unies. La ville de Sainte-Ménehould avait fait débroussailler par les Brigades Vertes un coin de ce que l’on appelle toujours le Bois Géraudel, là-bas, plus loin que la piscine, à l’entrée de la forêt ; et là, surprise, le petit pont à la voûte en pierre est toujours là, enjambant ce qui n’est plus alors qu’un ruisseau…
Puis en janvier 2012, c’est la nature qui va donner un coup de pouce à la mémoire : la montée des eaux (la prairie de Planasse était inondée), va transformer le ruisseau en ce qui pourrait presque être un plan d’eau, comme c’était le cas au début du XXè siècle au Bois Géraudel.

Un parc pour se promener.
Le « Bois Géraudel », c’était à l’époque un lieu de promenade et de distraction ; une dame qui a expédié une carte postale en 1912 a griffonné sur le recto, par manque de place : « Ceci est un grand parc où nous allons nous promener ». Il y avait donc ce qu’on appelle aujourd’hui un espace vert, une prairie, au milieu de laquelle coulait ce ruisseau qui avait été aménagé avec de petites cascades et dont une partie avait été élargie pour faire comme une pièce d’eau. Des petits ponts enjambaient ce cours d’eau, l’un en aval du chalet, aujourd’hui écroulé, et l’autre en amont, celui que l’on peut voir à présent. Un chemin de promenade courait le long du ruisseau… Mais il y avait aussi un chalet style « isba », avec un étage et un balcon. Le créateur de ce parc, Auguste Arthur Géraudel fut remercié quand on fit placer sur une colonne de pierre, juste devant ce chalet, un buste en bronze le représentant avec sa belle moustache ; ce buste, financé par les amis et les habitants de la ville, avait été inauguré le 25 août 1911 en grande pompe, avec des artistes et, coup de chance, par une grande journée ensoleillée. Un bel hommage à titre posthume car Géraudel avait quitté l’Argonne qu’il aimait tant 5 ans plus tôt.

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould