Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

Si vous passez par là

La maison de Charleville

financée par la ville de Menou

jeudi 28 juin 2012, par John Jussy


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


Étonnant ; une maison de Charleville a été financée par la ville de Sainte-Ménehould. Que l’on se rassure, c’était en 1608. C’est René Barbier, qui fut longtemps jardinier de la ville, qui a déniché cette curiosité.

- - - - - - - - - - - -


C’est dans la rue du Moulin à Charleville que, si on prend le temps de lever la tête, on aperçoit une plaque en pierre portant l’inscription :

« FONDE PAR STE MENEHOULD EN 1610 REPARE EN 1830 ».



Cette plaque a dû être posée dès les réparations, car Buirette, dans son livre d’histoire édité en 1837, parle déjà de cette maison (page 334, référence F).

Dans ce début du XVIIème siècle, la ville de Charleville n’existe pas. Mézières, sa jumelle actuelle, est une ville très importante. Nommée autrefois « Maceria », la cité située sur un méandre de la Meuse est à l’époque gallo-romaine un site stratégique et sa position sur la voie romaine Reims-Cologne, ne peut que favoriser les échanges commerciaux. Par la suite, ses ports et ses marchés favoriseront les échanges entre France et Empire.
Mais en 1590, la ville avait tendance à devenir plus une place forte qu’un centre de commerce, à l’exemple du quartier de l’Entre-Deux-Ponts qui avait été rasé pour laisser place à un agrandissement de la citadelle. Aussi, en 1565, les commerçants firent pression sur leur nouveau seigneur pour obtenir la création d’une nouvelle ville.
Ces seigneurs sont les « Gonzaga », originaires de Mantoue en Lombardie [1] et aussi et surtout, pour ce qui nous intéresse, « Comtes de Rethel ».
Louis de Gonzague et son épouse Henriette de Clèves ne verront cependant pas ce projet voir le jour. C’est leur fils, Charles de Gonzague qui, en 1606, posera la première pierre de cette cité neuve : Charleville. Une citée élevée suivant un plan en damier, couverte d’ardoises bleues, en pierre de taille ocre et en briques rouges.
Et donc, Charles de Gonzague, que la plaque nomme « Gouverneur de la généralité de Champagne », demanda à des villes de financer la construction de ces maisons de la rue du Moulin.

La ville de Sainte-Ménehould vendue
A cette époque le Clermontois ne fait pas partie de la France, les guerres ravagent la région et le pays sort d’une guerre civile ; en 1590, la deuxième année de règne du bon roi Henri IV, la ville avait été assiégée par le duc de Lorraine qui se présenta avec huit mille fantassins, deux mille chevaux et une artillerie considérable. Le siège dura trois semaines, la ville ne fut pas secourue par le duc de Nevers qui préféra combattre près de Mézières, et, dès le 25 octobre, les Lorrains, devant la résistance de la cité, levèrent le siège.
Buirette, dans le livre d’histoire de la ville, nous donne des explications : « 1596 : Lors de la reddition de Mézières, le gouverneur ne voulut rendre cette place qu’après qu’on se fut engagé à lui payer une somme de soixante mille écus… Pour parvenir à faire les fonds de soixante mille écus, le roi ordonna l’aliénation de ce qui restait à vendre des domaines de Sainte-Ménehould et de Beaumont en Argonne. D’abord on vendit, au mois de novembre, le parisis [2] du tabellionage [3] de Sainte-Ménehould à Pierre Doucet, moyennant une somme de deux mille six cents livres. Ensuite la ville et son domaine furent aliénés et engagés, le 27 septembre 1597 pour trente mille écus à Henriette de Clèves, veuve de Ludovic de Gonzague, duchesse de Nevers et du Rethelois. »

Notes

[1Lombardie : région du nord de l’Italie dont la capitale est Milan.

[2Parisis : se disait avant de la monnaie qui se faisait à Paris (la livre parisis).

[3Tabellionage : tabellion, ancien officier public jouant le rôle de notaire.

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould