Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

Un objet une histoire : l’assiette du jumelage.

vendredi 20 septembre 2013, par John Jussy


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF


Michel Collot, notre lecteur d’Aix en Provence, nous a fait parvenir une lettre de remerciements du directeur de l’hôpital, en 1958 (voir courrier des lecteurs n°59). Mais Michel Collot, collectionneur, possède aussi une assiette bien particulière : une assiette en émaux de Longwy, de 30 cm de diamètre, à l’effigie du jumelage Sainte-Ménehould-Bruchsal, avec deux dates : 1965-1985.
Aussitôt cet objet nous rappelle un événement : le 20ème anniversaire du jumelage entre la cité argonnaise et la ville allemande de Bruchsal. Rappelons que les anniversaires sont fêtés tous les 5 ans et que ce 20ème se déroulait à Sainte-Ménehould.

Pour l’occasion, un comité de jumelage allait être créé : Président Pierre Hecquet, vice-présidents Jacques Hamm et René Jeanson, secrétaire François Duboisy, trésorier Robert Obélianne. Côté allemand la Présidente du comité était Elga Langrock. Le maire de l’époque était Robert Gautier et son homologue allemand le Dr Bieringer. A tous ces noms connus s’en ajouta un autre : Philippe Lunard, alors traducteur qui succédera un jour à la présidence du dit comité en remplacement de Jacques Hamm.


250 hôtes allemands étaient attendus pour ces festivités des 15 et 16 juin, beaucoup étaient hébergés chez l’habitant. De nombreuses associations locales devaient participer à ces deux jours de fête, tout comme l’UMCI qui proposait la deuxième édition de Sainte-Ménehould Ville musée.
Le samedi fut consacré à des rencontres entre associations, concert de chorales, rencontre de foot (victoire 3-2 des Bruchsaliens), portes ouvertes chez les pompiers.


Mais le plus grand moment fut sans conteste la soirée de gala donnée dans la salle du quartier Valmy, l’ancienne salle évidemment. Et, fait rare aujourd’hui, le spectacle fut entièrement assuré par des artistes « locaux » dont on se souvient avec plaisir : Serge Even et ses pigeons savants, les Babeuriers, groupe de danse de Villers dont faisaient partie nos bénévoles du Petit Journal, Nicole et Raymond Gérardot, Jean-Michel Payen, trompettiste professionnel qui connut par la suite une fin tragique, Gérard Vologne et Georges Jacquemet, André Delamare, toujours musicien et demeurant au Romarin, et moi-même John Jussy que je découvre avec nostalgie à la guitare. Les Allemands assuraient une partie du spectacle avec les acrobates de la Radfahrerverein et la présentation musicale de la Musikverein 1937. 700 personnes assistaient à cette soirée au cours de laquelle un repas fut servi par des bénévoles.

Le dimanche : messe, défilé dont le départ fut donné du quartier du Romarin et cérémonie au monument aux morts. Là, l’orchestre philarmonique de Bruchsal interpréta les deux hymnes nationaux, beau moment d’émotion.

Dr Bieringer, Robert Gautier, Helga Langrock, Pierre Hecquet, Philippe Lunard



Une réception des officiels à l’Hôtel de ville devait conclure ces deux journées de fête. Un dernier repas réunissait les pompiers, les motards, les chorales, les footballeurs, les pêcheurs, le club hippique, les prisonniers de guerre et les officiels.
Dans le bulletin municipal n°23, le Président du comité de jumelage devait remercier les nombreux organisateurs et associations, dont certaines sont aujourd’hui disparues comme « Arts et Loisirs » ou la Jeune chambre économique.
Pierre Hecquet rappellera aussi que ces festivités ont été pratiquement autofinancées. Mais la tâche n’était pas terminée, rappellera encore le Président, et le jumelage aura encore de beaux jours devant lui ; preuve de cette continuité, la Famfarenzug qui avait fait la une du bulletin municipal, qui est revenue le 14 juillet 2012. Seuls cinq musiciens étaient encore là…
Et pour revenir à notre assiette en émaux, il faut rappeler que pour l’événement diverses initiatives avaient été prises : une flamme d’oblitération, une carte postale illustrée tirée à 1000 exemplaires, une médaille (200 exemplaires) gravée par M. Schillinger et vendue…75 F, des assiettes et des plats de Longwy, vendus uniquement par souscription, et notre plat qui a fait le voyage jusqu’au bout de la France.
Le 50ème anniversaire du jumelage aura lieu en 2015 à Bruchsal.

Répondre à cet article

Sainte-Ménehould et ses voisins d'Argonne
Association déclarée le 06 février 1998
Siége social : Hôtel de ville
B.P. 97- 51801 Sainte-Ménehould