Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

Le parler argonnais (suite).

lundi 29 décembre 2014, par Nicole Gérardot


Enregistrer au format PDF :Version Pdf


Version imprimable de cet article Version imprimable **



Raouette, n.f. : Petite goutte d’alcool. R(e)ciper v.tr. : Saisir à la volée.

Regueviller, v.tr. : Epandre la litière. R(e)nacler, v.int. : Faire le difficile.

Rasibus (au) : Au ras. Rétu, -ue, adj : vigoureux, bien portant.

Revoyure, locution : à la revoyure. Quand on se quitte et qu’on retourne chacun chez soi, on se disait : « A la revoyure », à bientôt.

« Etre en ribotte », expression : faire la fête.

Rélir : remettre des tuiles sur un toit. R’Chigner : singer quelqu’un.

Roie, n.f. : Sillon. Rogatons, : Des vieilles choses.

Romano, n .m.. : Romanichel. Sabouler, v.tr. : Fouler aux pieds.

Sactée, n.f. : Contenance d’un sac.

Saint-frusquin, n.m.. : Ensemble d’objets divers (connotation souvent péjorative) ou mobilier sans valeur, objets d’un ménage. Synonyme : berloquin.

Saisi, -ie, adj. : Etonné, stupéfait. Saoulot(te), adj. : Ivrogne.

Sapré,-ée, adj. : Employé pour sacré.

Sauret, n.m. : Hareng saur. Employé aussi de façon imagée pour désigner un individu grand et maigre.

Saute aux prunes, n. : Niais, sot : « Regarde-moi cette grande saute aux prunes qui ne sait rien faire de ses dix doigts. »

Savart, n.m. : Friche, terre non cultivable.

Répondre à cet article


-Nombre de fois où cet article a été vu -
- -