Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

Dom Pérignon : gloire et incertitude.

vendredi 11 septembre 2015


Enregistrer au format PDF :Version Pdf


Version imprimable de cet article Version imprimable **



Nous fêtons cette année le 300ème anniversaire de la mort de Dom Pérignon. Mais la vie de notre moine est entourée d’incertitude : date de naissance, jour du décès, élaboration du champagne.

Pauvre Dom Pérignon ! Déjà sa date de naissance est mal connue : décembre 1638 ou janvier 1639 ? Cela peut s’expliquer car à cette époque, l’état civil n’existait pas et de plus personne ne pensait qu’un jour le jeune Pierre Pérignon serait mondialement connu.
Mais voilà qu’aujourd’hui c’est internet qui brouille les dates du décès de l’inventeur de la méthode champenoise. Septembre 1715 à Hautvillers, c’est sûr. Mais en ouvrant la page internet, le texte de droite donne le 14 septembre, comme jour de son décès, alors que les articles de gauche donnent le 24 septembre. Qu’importe, notre célèbre Ménéhildien sera fêté comme il se doit.
L’Histoire a même pris des précautions pour décrire l’œuvre du moine. Ainsi il est écrit sur le socle de la statue située square Pasteur « inventeur du champagne » ; mais sur Internet on lit : « Dom Pérignon, moine bénédictin qui, selon la légende, a importé de Limoux la maitrise de la prise de mousse du vin, dite »méthode champenoise" ; on parle même du mythe…
Même dame nature joue des tours à notre Dom Pérignon : le moine a perdu un œil sous la mousse.

Répondre à cet article


-Nombre de fois où cet article a été vu -
- -